Dug-fanfics

Fanfictions
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 [FT] Le vampire, qui est sorti de sa tombe, qui... (PG 13)

Aller en bas 
AuteurMessage
M@rie
Fanfickeur(euse)
Fanfickeur(euse)
avatar

Nombre de messages : 294
Age : 27
Localisation : Perdue dans mon imagination
Date d'inscription : 12/02/2005

MessageSujet: [FT] Le vampire, qui est sorti de sa tombe, qui... (PG 13)   Dim 26 Fév à 0:46

Titre : Le vampire, qui est sorti de sa tombe, qui a traversé le cimetière, qui s'est rendu en ville, qui a tué du monde pis que finalement, s'est fait tuer par un prêtre.
Auteure : Marie-Ève M.
Email :marie7680@hotmail.com
Genre : Horreur.
Rating : PG 13
Résumé :
- Pis, c'est quoi l'histoire?...
- Oh!... C'est l'histoire d'un vampire, qui est sorti de sa tombe, qui a traversé le cimetière, qui s'est rendu en ville...
- Bon, ok ok, j'ai compris.
Disclamer : Tout l'univers de Dans une galaxie près appartient à Claude Legault et Pierre-Yves Bernard. Je ne possède rien de tout ça. Cette fanfic n’est pas commerciale, seulement personnelle et je ne fais pas d’argent en écrivant ça.
Note : Voir Bob Bu. En trois chapitres, une autre fois.

---------------------------------------------------------

Chapitre 1


Une envie pressante, inéluctable, excessive le saisait à un tel point, à cet instant.

Le souhait de percevoir la saveur métallique du sang, le long filet de rouge s’égoutter peu à peu sur ses canines affilées. Un désir de savourer la chair tendre, appétissante, du cou lisse et vertébral de sa victime. La soif de se sentir repris par l’énergie, De voir sa proie s’écrouler, inconsciente par la perte de l’hémoglobine.

Il avait passé trop de temps à dormir, à attendre son réveil, niché au creux de sa sépulture étouffante, de ses rêves sanguinaires, presque abjects.

Ce goût de mordre lui avait fait ouvrir les yeux, l’avait animé de toute part. De cette manière, une ouverture s’était fissurée pour le laisser discerner la lune qui brillait sous le ciel du cimetière.

Il utilisa toute la force de son bras pour briser la pierre en petits morceaux à plusieurs endroits pour lui laisser l’espace de se relever.

Ses muscles engourdis se plièrent alors péniblement pour sortir de là, d’un geste lourd. La tombe s’écroula par terre, complètement détruite.

Il se débarrassa de la poussière abondante sur sa cape, en l’époussetant de plusieurs coups de mains secs. Il la passa aussi dans ses cheveux les débarrasser de la terre qui s’était logé dans les mèches. Il arrangea son apparence, testant son haleine, lissant ses vêtements pour effacer toute trace de son passage longiligne sous terre. Et surtout pas question d’attaquer tout sali et négligé, ça serait répugnant.

Une fois bien assuré d’être correct, il fit quelques pas difficiles entre les épitaphes en direction de la grille des mètres et des mètres plus loin. Puis sa démarche se normalisa tranquillement.

Il fini par arriver à la porte après de nombreux et durs efforts. Les poumons en feu, il se permit une petite pause. Voilà si longtemps qui n’avait pas utiliser ses jambes pour cela que ça effort lui semblait être une tâche de colossale.

La main sur son ventre, il s’appuya de l’autre sur les barreaux en fer forgé de la clôture afin de reprendre son souffle. Il observa le paysage de monuments funèbres en silence, aimant bien ce lieu, qui était peut-être son préféré de tous existants.

Il repris son chemin et défonçant la porte avec brutalité pour passer. Celle-ci s’ouvrit sur le choc. Il quitta le petit cimetière en retrait d’une ville éclairée qui se s’apercevait à l’horizon du noir de la nuit.

Il empreinta la petite route pour s’y rendre. Une longue marche qui durait plusieurs dizaines de minutes épuisantes et même plus.

À l’aurore, il était enfin rendu au centre-ville et devait se dépêcher de se trouver un abri pour le jour. Chose facile, il s’introduit en cachette dans un bloc appartement désuet et condamné.

Et il attendit, avec impatience, le soir.


Dernière édition par le Sam 20 Mai à 22:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
M@rie
Fanfickeur(euse)
Fanfickeur(euse)
avatar

Nombre de messages : 294
Age : 27
Localisation : Perdue dans mon imagination
Date d'inscription : 12/02/2005

MessageSujet: Re: [FT] Le vampire, qui est sorti de sa tombe, qui... (PG 13)   Mer 15 Mar à 18:48

Chapitre 2


Le soleil se couchait derrière les rideaux fermés et il observait le spectacle.

Il ne restait que quelques minutes tout au plus avant la cueillette de sang. C’était bien que ce soit enfin arrivé, il commençait à ne plus supporter l’attente fastidieuse.

Il avait si hâte de pouvoir goûter du sang à nouveau, voilà si longtemps qu’il ne l’avait pas fait.

Ce simple geste lui donnait un sentiment de vie si grand, une gâterie si exquise à ses yeux. Une impression de supériorité, de pouvoir qui le faisait vibrer.

L’obscurité avait recouvert le ciel et il baissa le store sans danger en ajustant ses crocs.

Par la suite, trois ou quatre heures plus tard, par mesure de précaution pour ne pas pareil trop suspect et trop pressé, il se dirigea vers la cage d’escalier discrètement et se rendit dans la rue.

Quelques minutes se passa avant qui se promenait, l’air de rien pour ce qu’il allait faire, les mains dans les poches de son pantalon. Il n’avait pas osé porter sa cape pour éviter de se faire remarquer trop volontairement.

Il s’était arrêté au coin d’une rue plutôt passante et demanda son chemin, innocent, à une maigrichonne qui marchait près de lui. Elle, pensant bien faire et ne sachant pas qui il était en réalité, lui avait répondu d’un ton aimable.

Mais aussitôt qu’elle continue de marcher, il l’agrippa brutalement par la taille et l’entraîna de force à l’ombre. La blonde essaye de se débattre sous la puissance du bras qui la retienne, en vain. Elle poussa des hurlements qui furent camouflé par la main droit de l’homme qui l'assaillait.

Trop impatient de pouvoir enfin déguster un bon bain de sang, il renversa, contre son gré, sa tête pour exhiber sa longue nuque exquise, délicieuse, à première vue. Les doigts décharnés de son autre main s’enfoncèrent pour prendre support sur le cou, ses canines tranchantes, elles, s’enfonçaient dans la chair.

Sa victime criait au supplice sous la main qui couvrait sa bouche, incapable de s’échapper, la tête comprimée sur le mur de briques. Le sang coulait en filet sur son cou, que le vampire s’empressait de recueillir précieusement.

Sa soif diminuait au fur et à mesure que ses dents se creusaient un passage dans la peau, encore plus profond, déchirant veines et artères pour le. Et le rouge sortait à grand flot.

La fille commençait à ressentir, flanchait de cette perte importante. Son corps devait apathique et ces cris faiblissaient.

Pendant plusieurs minutes, il dégusta l’exquis liquide qui s’échappait, se léchant les lèvres

Puis, sa collation terminée quand elle perdit connaissance, il la laissa tomber sur le trottoir.

Il essuya et nettoya grossièrement sa figure tachée pour ne pas attirer l’attention sur lui.

Assuré d’être débarrassé de toute trace de son agression sur lui, il se remit à la recherche d’une autre proie à vider.

Un manège d'agressions qui ne faisait que commencer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
M@rie
Fanfickeur(euse)
Fanfickeur(euse)
avatar

Nombre de messages : 294
Age : 27
Localisation : Perdue dans mon imagination
Date d'inscription : 12/02/2005

MessageSujet: Re: [FT] Le vampire, qui est sorti de sa tombe, qui... (PG 13)   Sam 20 Mai à 22:14

Chapitre 3


Le quotidien du coin retomba nonchalamment sur la table de travail du prêtre McLean. Il poussa un soupir lorsqu’il eut finit de lire la Une.

Elle présentait avec un effet choc une photo récente de la dernière et dixième victime, une jeune fille d’environ 17 ans. Ainsi un article son attaque ayant été répertoriée tard la nuit dernière dans un parc mal flâné de la ville.

Le corps de la pauvre n’ayant été que découvert à l’aube était pratiquement vidé de son sang, à ce moment.

Les gens avaient peur de plus en plus de sortir la nuit tombée, effrayés par la possibilité de subir le même sort, de finir leurs jours de cette façon brutale. La sécurité avait été resserrée mais rien n’empêchait les attaques nocturnes de ce fou en liberté.

Des rumeurs couraient depuis quelques jours, on disait que cet assassin était rien de moins qu’une créature de Satan envoyer pour enrayer la population.

En y repensant bien, devant son café matinal, le clerc n’y croyait pas du tout néanmoins trouvait que cette situation avait dépassée bornes et ne devait menacer la sûreté mentale des gens. Leur intégrité physique ne devait être brimé, de la sorte.

Pour cela, il avait décidé de chasser, à ses risques et périls, cette créature possiblement diabolique de la ville.



Le soir venu, son plan prenait forme.

Il avait engagé une jeune croyante régulière de l’église qui s’était porté volontaire pour l’aider comme appât. Il savait bien que c’était une opération folle, dangereuse de risques.

Mais McLean ne pouvait plus supporter du monde mourir sans rien faire. Et il était peut-être la seule personne qui pouvait agir efficacement contre cette créature maléfique.



Donc, à la tombée de la nuit, elle allait se positionner dans le parc lugubre d’où la dernière victime est morte.

Le curé, étant sur que le vampire allait tomber dans le piège de cette chair fraîche captive, alla se cacher plus loin, muni d’une fiole remplie d’eau bénite, de son fidèle crucifix et d’un piquet. Ils ne savaient pas encore combien de temps mais ils ne voulaient pas manquer l’apparition brève et efficace de la créature.

Les minutes passèrent, puis une heure sans rien. L‘insuccès de l’opération devenait de plus en plus évidente. Complètement vannée, la jeune femme, les yeux qui lui fermaient, luttait contre la fatigue de son corps. Elle savait pourtant qu’elle devait rester alerte mais le sommeil gagnait du terrain.

Une dizaine de minutes s’écoulèrent encore puis elle tomba sur le gazon qui commençait à s’assombrir. Le curé n’avait rien remarqué, pensant qu’elle s’était simplement allongée.

Plus tard, elle fut tirée du sommeil par une douleur lancinante près du commencement de ses omoplates et par un souffle chaud au creux de son oreille. Un liquide qui coulait le long de la peau de son cou.

La paroissienne poussa un cri en ouvrant les yeux, apercevant le jeune homme accroupi près d’elle. Ce cri de douleur et d’effroi fit sursauter le curé qui s’était relevé d’un bond, comprenant se qui se passait.

Pendant que la fille se débattait et criait pour s’échapper, le religieux alla prendre subtilement place. Il ouvrit son flacon. Puis, il passa à l’action sans attendre en aspergeant d’eau dans le dos.

La voix du garçon enterra les hurlements lorsque le liquide transperça le tissu du chandail noir pour le brûler gravement. Ses dents se retirent du cou et la brunette retomba par terre.

Le prêtre put enfin perçoir le visage de l’horrible meurtrier qui sévissait depuis des semaines quand celui-ci. Il avait un sourire malveillant, un regard pétillant. Il semblait en état de manque, tremblant un peu.

-DÉGAGEZ AVEC VOTRE EAU BÉNITE SI VOUS VOULEZ PAS SUBIR LE MÊME SORT QU’ELLE ! M’ordonna t-il.

Il avait déjà comprit qu’on voulait en finir avec lui. Cependant, le religieux ne bougea pas, glissant discrètement sa main sous sa soutane pour saisir le morceau de bois.

-Non. Je reste ici.

-Imbécile !!!

Au moment où il le sortit pour l’attaquer, le vampire fut plus rapide. Il bondit sur lui pour l’arrêter en serrant sa main sur son bras. Le bout de bois se promener à plat dans le vide sous la force exercée.

Il réussit à se dégager de la main qui le stoppait ainsi le vampire lui donna une droite puissante pour le sonner, le reculer un peu.

McLean dépris, se dépêcha de foncer sur lui, le pieu droit devant qui visait, avec précision, le ventre.

Il resta un moment, aux quelques centimètres du pieu qui les sépara, les yeux fermés, se demandant si ça avait percer comme le jeune ne faisait rien pour le repousser.

Réalisant que ça avait marché quand il le vit devenir blême, il fit quelques pas vers l’arrière avec que la créature mi-humaine tombe par terre, du vermeille qui tâchait son chandail troué. Il semblait alors très faible, affichant un air défait et lucide de ce qui lui arrivait.

Quelques instants se passèrent sous sa respiration difficile, son cœur qui s’affolait, puis pour en arriver à son inconscience totale. Il s’écroula sur le sol, sans plus aucune force.

Le curé prit un moment avant de réaliser se qui venait d’arriver. Puis il s’agenouilla et tendis la main pour faire relever la fille faible qui continuait de perdre du sang, avant l’appelé les secours.



Le lendemain, tous les médias ne parlaient plus que la disparition définitive du tueur. On disait qui s’était enlevé la vie, qu’il avait retourné son arme contre lui après son combat contre le prêtre qui l’empêchait d’attaquer une victime. Ironie du sort, McLean, qui était la cible de toutes ses questions et de ses entrevues, se disait qu’il était mieux qu’ils ignoraient tout.

Quant au vampire, il fut enterré dans la fosse commune comme personne ne réclama son corps.

Ce que personne ne savait pas encore, c’est que le jeune homme prévoyait se réveiller un jour ou l’autre. Se déterrer pour la deuxième fois de la terre encombrante au dessus de sa tête. Pour reprendre vie et enfin se venger des mortels qui l’avaient freiner dans sa quête de sang.

Ce n’était qu’une question d’années… Il était patient et avait tout son temps, l’éternité devant lui.


FIN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [FT] Le vampire, qui est sorti de sa tombe, qui... (PG 13)   

Revenir en haut Aller en bas
 
[FT] Le vampire, qui est sorti de sa tombe, qui... (PG 13)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vampire Kisses
» Amour, vampire et loup-garou
» Orc vs Hauts elfes et Comtes vampire
» Vampire Knight
» Le Top 10 de vos épisodes préférés de Buffy the Vampire Slayer !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dug-fanfics :: La planète Fanfic :: La bibliothèque de Serge-
Sauter vers: