Dug-fanfics

Fanfictions
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Et si je devais... (M.E.S. entre

Aller en bas 
AuteurMessage
Ja_aveccheveux
Fanfickeur(euse)
Fanfickeur(euse)
avatar

Nombre de messages : 196
Localisation : Planète Youpelaïlaï
Date d'inscription : 05/06/2005

MessageSujet: Et si je devais... (M.E.S. entre   Lun 6 Avr à 16:15

Mon tout premier M.E.S. Very Happy Cyn a été très gentille en m'initiant à cette variante de la fanfiction ^^ Vraiment intéressant et j'espère pouvoir continuer bientôt avec elle! En attendant, je vous poste notre premier chapitre Very Happy


Tout est calme a bord du Romano Fafard cette nuit. Valence dormant dans la chambre du capitaine, Brad dormant avec son nounours dans un lit, Bob et son restant de jambon dans un autre lit, et Pétrolia et Flavien dans un des lits du haut. Soudain, les oreilles de l'opérateur se mette en alerte...

Flavien: ...Pétrolia...Pétrolia... réveille-toi...

Toute endormie, Pétrolia remue à peine.

Pétrolia : Hmm?

Il la remue quelque peu d'un petit coup d'épaule.

Flavien: Hey... Pétrolia réveille...

Il relâche un soupir puis change de tactique en roulant des yeux.

Flavien: Elvis veut te signer la poitrine.

La jeune fille ouvre alors les yeux d'un coup et pousse un cri.

Pétrolia : Hein!?! Où ça???
Flavien: ... *à lui-même* C'pas possible.. *À Pétrolia* Chuuuut... j'ai entendu des bruits suspects...

Pétrolia, déçue, fait la moue.

Pétrolia : Flavien, c'pas fin...

Elle pense un instant.

Pétrolia : Quels bruits?
Flavien: Un croisement entre...

Il écoute à nouveau...

Flavien: Bob qui bouffe un hamburger et Brad qui étripe un écureuil... avec une... fuse qui brise sur Serge.... mais en plus inquiétant genre..
Pétrolia : iiii... c'pas beau tout suit comme son... chu contente que j'entends rien!

Elle le dévisage un instant, inquiète.
Pétrolia : Tu... tu crois que c'est dangereux? Tout d'un coup que c'est une bibitte extraterrestre qui s'est infiltrée sur le vaisseau??

Elle se colle contre Flavien, appuyant sa joue contre le torse de son amoureux. Flavien mis son bras autour de la taille de Pétrolia en sortant de nul part un fusil paralysant sous leur oreiller.

Flavien: Faudrait que j'aille voir c'est quoi... C'est peut-être mieux que tu restes ici. Si c'est une bibitte pour vrai...

La jeune fille n'aimait pas tellement que son chum s'expose au danger, mais elle comprenait que cela faisait parti de son travail.

Pétrolia : Fais attention...

Il l'embrassa quelques secondes puis descendit l'échelle du lit. En posant le pied au sol, il stoppa net; paralysant de lui-même sur place. Faisant des gros yeux ronds.

Flavien:... ca...capitaine...

Flavien sortir de sa stupeur après quelque secondes.

Flavien: Pétrolia... Y ARRIVÉ QUELQUE CHOSE AU CAPITAINE!!!

Pétrolia sauta en bas de son lit, atterrissant à côté de Flavien.

Pétrolia : Quoi??

Bob et Brad se réveillaient eux aussi.

Bob : Flav!! J'ai rêvé que tu criais que le capitaine s'était fait attaqué!
Flavien: ... C'pass c'est ca que j'ai Bob.

Brad se leva en haussant les épaules.

Brad: Bah, il s'est sans doute fait bouffer par une bibitte, et alors?
Flavien: Et si vous êtes le prochain sur la liste?
Brad: AAHHH VEUX PAS MOURIR!!!
Pétrolia : Taisez-vous donc Brad, on doit trouver le Capitaine!
Flavien: Bon ok, pas de panique. Bob et Brad vous aller fouiller une partie du vaisseau et moi j'irai avec Pétrolia.
Bob et Brad: Ark...
Bob: Bon venez Brad...

Les gars prirent un fusil et sortirent dans une direction. Pétrolia se retourna vers son amoureux. Elle se mordilla la lèvre anxieusement.

Pétrolia : Flavien... tout d'un coup qu'il est mort??

Les yeux du second se remplirent de crainte.

Flavien: Je t'interdis de dire ça du capitaine...Tu le sais que je...ben...

Il secoua la tête pour chasser des images de sa tête.

Flavien: Allez viens...

Il la prit par la main et sortir dans le corridor. Dès qu'ils sortirent du dortoir, ils furent assaillis d'une odeur pestilentielle. Les deux se couvrir le nez et la bouche d'une main.

Pétrolia : Pouah! C'est quoi cette odeur là?
Flavien: AHH je sais pas mais ça sent la snout!!!

Ils avancèrent un peu et Flavien essayait d'écouter.

Flavien: Valence!!! Est-ce que tu m’entends?? Pétrolia, je comprend pas, je n’entends pas Valence dans le vaisseau non plus!!

L'odeur empirait toujours.

Pétrolia : Pis Serge lui, tu l'entends??

Il prit une moue désolée.

Flavien:... Non... Désolé.

La jeune fille ravala son inquiétude et continua à suivre Flavien.

Pétrolia : J'espère juste qu'on va arriver à temps!

Ils arrivèrent à la salle de commandement. Au plafond, une corde avec un noeud pendait... il y avait aussi des flaques de sang sur le plancher.

Flavien: Ah mon dieu!!!

Il se retourna aussitôt. Pétrolia poussa un cri strident et enfouit sa tête sur l'épaule de son chum afin de bloquer l'image qui s'était présentée à elle. Flavien tenu Pétrolia contre lui mais avança néanmoins. Sur le radar, il y avait une lettre.

Flavien, lisant: "si vous voulez revoir votre capitaine et votre psy envie, venez sur la planète Centurion avec la jeune fille pour un échange. L'homme a déjà beaucoup souffert comme vous pouvez le constater près de vous, et se serait regrettable que sa pétasse subisse les mêmes sorts".
Pétrolia : Flavien? ... Qu'est-ce qu'on fait?
Flavien: Yé pas question que je fasse un échange avec toi!

Malgré le fait qu'elle se sente rassurée par la réponse de Flavien, Pétrolia se sentait tout de même déchirée.

Pétrolia : Mais on ne peut pas les laisser avec ce... ce... sadique!

Flavien ravala sa salive en regardant Pétrolia, puis contacta brièvement Bob à l'intercom.

Flavien: Bob, je m'absente avec Pétrolia.

Il se retourna vers Pétrolia.

Flavien: Bon ok, on y va.

*tite musique d'action pour le temps qu'ils se téléfaxent*

La planète Centurion était la quatrième d'un système solaire de 13 planètes. Le Romano l'avait passé depuis peu, après avoir déterminé qu'aucune planète ne convenait aux êtres humains. Lorsqu'ils se téléfaxèrent, Pétrolia et Flavien avaient déjà revêtis leurs combinaison d'exploration ainsi que leur masques pour se protéger des vapeurs toxiques qui s'émanaient des lacs d'acide. Pétrolia et Flavien se regardèrent un instant. Ni l'un ni l'autre n'avaient un bon pressentiment.

Flavien: Euh bon... On va euh... par là... je pense... Surtout lâche-moi pas Pétrolia...

Pétrolia serra la main de son chum et le suivit.

Pétrolia : Tu les entends?
Flavien: Ce n’est pas très clair comme son... c'est comme...AHHHHHHHHHHHHAAAAAAAAAAAA!!

Elle et lui tombèrent d'un coup quand le sol sous leur pied céda sous la terre molle. Pétrolia se releva lentement.

Pétrolia : Ouch... Flavien?... ayoye... Flavien??? T'es tu correct?

Le derrière de sa tête était en sang, ayant tombé durement sur le sol.

Flavien:...ma têêête.... aouch...

Il s'assit péniblement et mis sa main derrière sa tête et vit du sang.

Flavien:...Ah shit....

Voyant le sang sur les mains de Flavien, Pétrolia se mit à paniquer.

Pétrolia : Flavien, tu saignes!!

Il souffrait vraiment beaucoup bien sur mais il ne voulait pas le laisser paraitre.

Flavien: C'pas grave... Faut continuer...

Mais Pétrolia le connaissait bien. Elle fouilla dans sa poche et sorti son medikit.

Pétrolia : Attends, je vais au moins éponger ça.

Elle posa délicatement une main sur sa tempe, et de l'autre, elle posa un bandage sur la plaie. Il ressentait le contact de la paume de la main douce de Pétrolia contre lui et ça le faisait sourire. Pendant qu'elle s'occupait de sa plaie, il passa sa main dans ses cheveux frisés à elle pour inspecter si elle avait des blessures. Une fois que ce fut fait, Pétrolia déposa un baiser sur les cheveux de son amoureux.

Pétrolia : Ça va mieux là?
Flavien: Je sais pas...

Sa voix était toute chamboulée.

Flavien: Tout d'un coup qu'il soit trop tard... on vient à peine d'arriver et déjà je nous complique l'affaire...

Aussi incertaine elle-même, Pétrolia tâcha de le cacher.

Pétrolia : Ben non voyons, on va les sauver... pis... de toutes façons, ils veulent les échanger contre moi, ils ne les ont surement pas tués.

Elle fit un demi-sourire.

Pétrolia : Allez viens, il faut qu'on se dépêche

Il lui prit la main et ils avancèrent dans une sorte de sous-terrain. Il y avait des bibittes qui grouillaient partout, et rampant de diverses façons. Y’avait aussi la même odeur que ils avaient senti dans le vaisseau plus tôt. Il faisait noir et à cause du coup sur la tête, la vision de Flavien était beaucoup réduite.

Plus loin dans le sous-terrain, il y avait une espèce de lueur verdâtre qui éclairait faiblement les murs. Avançant avec précautions, le couple se rendit jusqu'à la lumière en longeant lentement les parois humides.

Flavien: Mais qu'est-ce que...

Rendu à la lumière, une panoplie de chauve-souris s’envola au-dessus d'eux. Les deux se penchèrent pour éviter les petites bestioles volantes.

Pétrolia : J'ai un mauvais pressentiment...

Flavien tenta d'écouter et il releva la tête vers le haut de la caverne. On ne voyait pas où était le plafond tellement c'était haut. Il regardait autour d'eux, complètement paniqué.

Flavien: MAAAARDE!!! J'ai aucune espèce d'idées on est où!!!! cria-t-il en frappant la paroi de son poing.

Soudainement, un rire s'éleva dans le sous-terrain, faisant écho sur les parois des grands murs de pierre. C'était un rire sinistre, désarticulé. Il résonnait dans leurs oreilles comme un avertissement de ce qui se préparait pour eux, la promesse de leur défaite.

Flavien: QUI ÊTES-VOUS?!?

Le rire s'intensifia pendant plusieurs instants avant de mourir peu à peu.

Pétrolia : Flavien... as-tu pu détecter d'où ça venait?
Flavien: Ça vient d'en haut!!!

Le rire se fit à nouveaux entendre, suivit des cris du capitaine et Valence, mais on ne pouvait pas les voir!

Flavien: RELACHEZ-LES!!!

Puis, des ultras sons que seul flavien put entendre se mit à lui martyriser son oreille ultra sensible.

Flavien: AHHHH!!
Pétrolia : Flavien qu'est-ce qui se passe?? Qu'est-ce qu'il y a???
Flavien: souffrant, les mains sur les oreilles à genoux au sol: ... des ... ultras sons....

Pétrolia le pris par les épaules.

Pétrolia : Qu'est-ce que j'peux faire?... Flavien?...

Détournant son regard vers le haut, elle s'adressa à la présence invisible.

Pétrolia : Arrêtez! ARRÊTEZ!!!

Quelques instants passèrent, puis Flavien s'écrasa au sol, les ultras sons s’étant arrêté, puis il reprit peu à peu son souffle. Une voix grave se fit entendre d'en haut alors.

Voix caverneuse: Je veux la fille...

Et... coupé! Razz On continue ça bientôt!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Et si je devais... (M.E.S. entre
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dug-fanfics :: La planète Fanfic :: La bibliothèque de Serge-
Sauter vers: