Dug-fanfics

Fanfictions
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 [FNT]C'est dans l'ombre que l'on voit clair

Aller en bas 
AuteurMessage
glaciale
Maîtresse du Forum
avatar

Nombre de messages : 210
Age : 28
Localisation : Dans la ville de «beauxyeux» au singulier
Date d'inscription : 13/02/2005

MessageSujet: [FNT]C'est dans l'ombre que l'on voit clair   Jeu 4 Oct à 21:29

Après un tit bout sans avoir écrit de fic de Dug (autre que one shot) ,me voilà de retour , pour tout ceux avident de drame ,d'amour , de problèmes ,d'action et de mystère.

J'vous aime et si ya des choses que vous aimeriez voir dans une fic dites moi le dans mes commentaires ,je suis ouverte aux suggestions!! Wink

Titre : C'est dans l'ombre que l'on voit clair
Auteure : Glaciale, Amé, moua, same thing!
Style : Drame/humour…un peu comme le premier film
Cote : G

Résumé : Des temps sombres guettent le Romano Fafard alors que plusieurs péripéties mettront la vie des membres d’équipage en danger. Tout comme sur la Terre.


Prologue


Nous sommes le 8 février 2041. La situation sur la Terre ne cesse de se dégrader…


Une femme dans la quarantaine était assise devant son téléviseur, regardant les nouvelles du soir. Malgré que c’était l’hiver sur Terre, il faisait 45° C et plus aucun climatiseur ne pouvait suffire à recréer l’ambiance des maisons d’antan, où il fallait mettre des vestes et d’autres produits complètement futiles de nos jours.

Le bulletin de nouvelle allait commencer. Dehors, le soleil était sur le point de se coucher. Bien que caché par le dôme, celui dernier avait pris une teinte rougeâtre. Ce devait être un magnifique couché de soleil.

La femme monta le volume. Un homme aux cheveux d’un blond éclatant présentait les manchettes de la journée.L’Annonceur, d’une voix autoritaire, commença son bulletin.

-Bonjour mesdames et messieurs et bienvenue au nouvelle TVA de 18 heure.

Il se tourna en même temps que la prise de vue.

-En manchette ce soir :

- Un homme s’enlève la vie en se jetant d’une structure d’un dôme en Italie.
- LE niveau de la mer méditerranéenne a atteint un record en submergeant complètement l’île de la Sicile.
- Les Canadiens de Baltimore accèdent au quart de final.
- Et pour terminer, Margarita se fait évincé à Occupation double 37, les détails plus tard dans la chronique culturelle.

Il se tourna encore, suivant les mouvements de la caméra. Le fond bleu derrière lui devint de couleur écarlate et une photo d’un homme apparue à droite du présentateur.

- Aujourd’hui, un homme de 42 ans, Ricardo Spaghettinni, c’est jeté du haut de la structure du dôme à Rome, en Italie. D’une hauteur de 55 mètres, celle-ci n’a laissé aucune chance à son escaladeur qui est tombé avant même d’avoir atteint le sommet. L’homme voulait revendiquer la mort des milliers d’Argentin qui sont décédé quand les puissances du monde ont refusé de leur prêter de l’argent pour la construction d’un dôme neuf. Je vous rappel qu’il y a 2 mois, ce dôme c’est effondré causant la mort de 2,5 millions de personnes…

L’homme voulut continuer, mais il appliqua sa main sur son oreille gauche et sembla écouter quelqu’un lui parler. Il prit un air encore plus grave et fronça les sourcils.

-On m’apprend à l’instant que Judy Laflamme se trouve au centre-ville de Montréal, où, semble-t-il, le pilier de métal central de la ville serait sous surveillance. Judy? Des détails?

L’image changea et une jeune femme aux cheveux d’un roux flamboyant apparut.Elle avait des yeux vert émeraude la peau parsemé de tâches de rousseurs.

-Oui, des détails. Je me trouve présentement à l’angle des rues Patenaude* et St-Denis, où des inspecteurs viennent de confirmer que le métal de la poutre central du dôme vient de se fissurer dans toute sa hauteur. Les inspecteurs ne veulent pas donner trop de commentaires pour le moment, mais ils affirment que la situation est sous contrôle. Je rejoins Peter Péladeau à bord du vaisseau spatial TVA. Peter? M’entendez-vous?
-Je vous entends très bien.

L’image changea et au lieu de la femme rousse, une image de la Terre vu de l’espace parut à l’écran.

-Alors Peter, reprit la jeune femme, qu’avez-vous d’intéressant à nous montrer?
-Eh bien, commence ce dernier, d’ici, la vue est assez impressionnante. Si nous zoomons un peu en direction du Québec, on peut voir que le dôme vient de perdre 5 centimètre de hauteur. La température étant très élevé, il semblerait que le métal au somment du dôme aurait commencé à fondre.


La femme qui écoutait la télévision regarda en direction de la chambre de ses enfants. Il dormait déjà, épuisés par la chaleur de la journée. Si ils avaient entendu ce commentaire, ils auraient sûrement paniqué! Elle-même se demandait ce qui arriverait si le dôme devait s’écrouler. Leurs vies étaient en danger. Elle savait depuis bien longtemps que plus personne n’était en sécurité sur la Terre.

Elle ferma la télé avant la fin du bulletin et elle alla dans sa chambre. La femme aux cheveux blonds alla s’asseoir à son bureau et prit dans ses mains une photo. Celle-ci représentait Charles Patenaude en compagnie de tout son équipage, quelques minutes avant leur départ pour l’infini. Des larmes lui vinrent aux yeux quand elle se demanda si son frère était toujours vivant .Qu’il aurait été fière quand, en 2040, on avait rebaptisé le nom d’une rue en son honneur. Signe d’espoir et de courage. Elle aimerait tellement qu’il la réconforte. Il trouvai toujours les mots justes pour cesser ses pleures.

À ce moment précis, elle aurait voulu hurler, mais une sirène se mit à retentir dans toute la maison. Elle avait craint se moment depuis le début de la construction du dôme en 2036.Elle se leva et courut dans la chambre de ses enfants qui venaient de se réveiller en sursaut.

-Qu’est-ce qui se passe? Demanda sa fille, serrant très fort un ourson offert par son oncle alors qu’elle n’avait que un an.
-Il faut évacuer la maison. Vous vous rappelez les procédures? On sort dehors et on va rentrer dans le trou le plus loin. On se réfugie sous Terre jusqu’à ce que tout soit devenue calme.

-J’ai peur! S’exclama le plus vieux. Est-ce qu’on va revenir après?
-Oui on va revenir, promis.

La mère elle-même ne croyait plus en ses paroles. Si l’alarme résonnait, c’est que tout était sur le point de s’effondrer. Plus jamais il ne remontrait dans leur chère maison.

Elle prit ses trois enfants et sortirent en courant de la maison. Dehors c’était la panique. Tout le monde courait dans toutes directions, oubliant les mesures de sécurité et cherchant le premier trou.

La femme trouva dans une ruelle, un homme de sécurité qui lui faisait signe d’entrer par ce qui semblait être une bouche d’égout. Elle s’enfonça avec ses enfants à l’intérieur et alla se cacher dans le fond de la caverne.

En regardant le petit ours de sa fille, elle eut une lueur d’espoir. Oui, peut-être, qu’à quelque part dans la galaxie, Frèro ne les avait pas oublié et qu’il cherchait encore un moyen de tous les sauver.

Quelques heures plus tard, le dôme cédait. Il était 20h34.

Après la chute des débris, dépassant de tout le reste d’une façon inexplicable, l’affiche annonçant la rue Patenaude. Toujours fière et droite, au beaux milieu des ruines, comme le seul et unique espoir de millions d’êtres humains.


À des milliards d’années lumières, le capitaine Charles Patenaude était assis sur son fauteuil, fière et droit, il arpentait l’espace du regard. Toutes ces planètes, ces milliards d’étoiles, et toujours aucune trace de planète parfaite. Il y avait beaucoup de tension dans le vaisseau. Autant dans l’amour que dans l’amitié.

Tout le monde dormait, sauf Charles .Perdu dans ses pensés, il sentit un grand vide l’envahir. Il regarda sa montre : 20h34….2034…L’année fatidique, une date, le 28 octobre, et la dernière vision terrifiante d’une planète mourante.

Pouvait-il croire en un avenir ? Pouvait-il sauver l’humanité?**

***************************

* ET oui! Charles à eu droit à un rennomage de rue en son honneur ,pas pire hein!? Razz
** De même ,ça semble être un gros drame ,mais y va avoir un peu plus d'humour dans la fic...sans tout de fois tombé dans le burlesque Smile

Alors des commentaires ? thumleft Thumb down pukel cheers I don't want that confused affraid What the fuck ?!? Arrow

_________________
*Fics en écritures :
C'est dans l'ombre que l'on voit clair : +Chapitre 2 partie 1/2!+
*En amour avec DUG
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.oursummers.skyrock.com
glaciale
Maîtresse du Forum
avatar

Nombre de messages : 210
Age : 28
Localisation : Dans la ville de «beauxyeux» au singulier
Date d'inscription : 13/02/2005

MessageSujet: Re: [FNT]C'est dans l'ombre que l'on voit clair   Ven 28 Déc à 15:47

Bon beaucoup de retard mais le chapitre deux devrait venir un peu après le jour de l'an

Chapitre 1 : Tension à bord


Le lendemain matin, Valence fut la première a entré dans la salle de commandement. Elle arrivait toujours plus tôt, car c’était le seul moment de la journée, où Charles était de bonne humeur et n’avait pas la tête ailleurs. Malgré qu’il ait passé toute la nuit éveillé, le capitaine ne semblait pas fatigué. Il sirotait tranquillement un café, toujours dans ses pensés. Valence vit que Charles était ailleurs, car il ne s’était même pas rendu compte de la présence de sa bien-aimée. Elle s’approcha doucement de lui et déposa ses mains sur les épaules de son amoureux. Celui-ci sursauta violemment et il échappa sa tasse qui alla se fracasser contre le sol. Valence recula d’un bond devant la réaction de Charles.

-Je suis vraiment désolé, bredouilla-t-elle. J’pensais pas que tu réagirais de même.
-‘Recommence jamais ça, répondit sèchement Charles qui s’était penché pour ramasser les morceaux cassés de céramique.

Valence sentit un nœud se faire dans sa gorge. Charles se rendit compte de ce qu’il venait de dire. Il se releva et s’approcha de Valence.

-J’m’excuse, dit-il. Je suis tellement stressé ces temps-ci. J’voulais pas dire ça de cette façon là.

Il la prit dans ses bras, puis l’embrassa délicatement sur le front. Valence soupira, sachant fort bien ce qui tracassait son Charles.Ça n’allait pas bien à bord du Romano depuis quelques temps. Ils avaient fouillé les 83 567 planètes et ¾ de Gougoune Triste, et aucune trace de planète idéale. Bien qu’ils étaient motivés au retour de Flavien, presque 1 an après, le moral de l’équipage était au plus bas. Il y avait énormément de tension, l’équipage devenait de plus en plus amer, frustré et tendu.

Valence avait essayé à plusieurs occasions de recevoir les autres dans son bureau, mais rien n’y faisait. Comment aider quelqu’un quand on souffre du même mal que lui?

Elle se décolla doucement de Charles au moment où Bob ,suivi par Pétrolia, entrèrent dans la salle.

- Quels sont les ordres aujourd’hui capitaine?demanda Bob pendant que Pétrolia s’éloignait avec Valence au fond de la salle.
- Aujourd’hui , nous allons…commença Charles , prendre la direction de la galaxie du Rhinocéros . Nous devrions y arrivé demain en fin d’après-midi à vitesse oméga 3
- -Bien ,capitaine.

Charles se tourna en direction de Valence et Pétrolia. Elles s’étaient mises à l’écart et Pétrolia chuchotait à Valence quelque chose. Puis, les deux femmes se tournèrent vers leur capitaine qui les fixait toujours.

- La prochaine fois que vous voulez parler dans notre dos, soyez plus subtile mesdames.

Cette réplique ne fit aucunement réagir Pétrolia et Valence. Celles-ci s’approchèrent de Charles , la psychologue posant sa main sur l’épaule de la plus jeune.

-Charles ,commença Valence, Pétrolia a quelque chose à vous dire.
-Qu’est-ce que vous voulez me dire Pétrolia?
-Je…
-Vous…
-Je suis enceinte.

Le visage de Charles sembla soudain passé du calme à la colère. Il se leva d’un bond et s’approcha de Pétrolia.

-Quoi?!hurla-t-il. Vous vous croyez où Pétrolia Parenteau-Stanislavski? Dans un camps de vacance? Dans un club med?! On est en mission pour sauvez l’humanité et tous ce que vous trouvez d’intéressant à m’annoncer c’est que vous êtes enceinte?! Non ,mais avez-vous pensé aux conséquences de vos actes!? Notre mission est ultra dangereuse…vous vous comporté comme une adolescente immature et irréfléchie.

Sous le choc, des larmes commencèrent à couler sur les joues de Pétrolia.Valence ,elle tapait du pied et Charles remarqua se geste d’impatience.

-Comment vouliez-vous que je réagisse? Demanda-t-il à Valence. Que je saute de bonheur?Que j’lui dise que c’était VRAIMENT le bon moment?!

Pétrolia fut soudainement prise d’une violente nausée et quitta la salle de commandement en courant la main sur la bouche. Valence ,encore sous le choc de la manière que son amoureux venait de réagir resta figé sur place. Charles reprit place dans son siège ,les yeux fixant le néant devant lui.

La psychologue se mordit la lèvre pour ne pas parler en présence de Bob qui n’avait pas prêté attention à la dispute.

-Avez-vous d’autre chose à m’annoncer mademoiselle Leclerc? Demanda sèchement Charles.
-Non, je crois que tout a été dit… Malgré que j’aimerais ajouter que la prochaine fois que vous réagirez comme ça, fermez-vous la dont à place!

Elle tourna les talons et se dirigea vers la porte.

-Valence revenez ici immédiatement!

Elle continua à ,marcher ,sans se retourner.

-C’est un ordre! Je suis votre capitaine!
-Ton ordre ,tu sais où te le mettre…

Elle sortit et Charles resta abasourdi par la réponse de Valence.
Quelques instants plus tard ,Brad entra, encore en pyjama , dans la salle de commandement.

-Capitaine, j’viens de recevoir le premier rapport de sonde de la galaxie du Rhinocéros. Les résultats primaires disent que cette galaxie contient environ 50 000 planètes et qu’environ 50% de ces dernières contiennent les principaux éléments nécessaires à l’humain (eau, oxygène, centre hi-fi…etc) .
-D’accord, répondit Charles qui avait plus ou moins écouté. Dite aux autres qu’il y aura un briefing à l’heure du dîner.
-Capitaine? Demanda Bob. Est-ce que je vais pouvoir m’amener à manger?!
-Bien sûr Bob.

--------------------

Commentaires?! I don't want that scratch puker Laughing Shocked

_________________
*Fics en écritures :
C'est dans l'ombre que l'on voit clair : +Chapitre 2 partie 1/2!+
*En amour avec DUG
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.oursummers.skyrock.com
glaciale
Maîtresse du Forum
avatar

Nombre de messages : 210
Age : 28
Localisation : Dans la ville de «beauxyeux» au singulier
Date d'inscription : 13/02/2005

MessageSujet: Re: [FNT]C'est dans l'ombre que l'on voit clair   Mer 16 Avr à 18:35

Chapitre 2 partie 1 de 2


Lorsque Pétrolia avait annoncé à Valence qu’elle était enceinte de 3 mois, cette dernière avait d’abord félicité son amie. Puis, voyant la réaction de Charles, elle avait senti l’amertume la gagner. Elle avait toujours rêvé de fonder une famille, d’avoir une belle maison à la campagne, de pouvoir offrir le meilleur à ses enfants. À des milliers de kilomètres d’une planète presque entièrement détruite, ses rêves n’avaient jamais semblé aussi loin. Charles était l’homme de sa vie, elle en était certaine. Elle se sentait prête à avoir des enfants. Elle en aurait voulu maintenant. Il fallait se rendre à l’évidence, elle ne pouvait tout simplement pas.

Pétrolia, malgré ses nausées et la réaction de son capitaine, rien ne pouvait atténuer le bonheur qu’elle ressentait. Flavien lui avait promis un enfant s’ils s’en sortaient vivants tous les deux. Après quelques tentatives, ils avaient finalement réussi et rien ne pourrait détruire ce qui grandissait en elle. Cependant, depuis que Flavien était devenu entièrement extraterrestre, Pétrolia se demandait si leur enfant aurait lui aussi des pouvoirs spéciaux. Elle n’était pas sotte. En faisant des recherches sur la race de Flavien dans les données du Romano Fafard, elle avait découvert que ces derniers pouvaient vivre facilement jusqu’à 500 ans. Elle aimait mieux ne pas en parler à Flavien et ne pas y penser.

Quand Flavien avait appris la nouvelle quelques jours plus tôt, il avait sauté de bonheur. Lui qui avait passé si près de la mort ne pouvait espérer mieux dans sa vie que sa douce Pétrolia à ses côtés soit enceinte. Bob avait très bien réagi, surtout quand il avait appris qu’il serait le parrain : « J’ai déjà hâte de lui faire des pogos », dit-il à Flavien tant il était heureux. Flavien avait une seule crainte : la réaction du capitaine. Il ne voulait pas le décevoir, mais il savait que s’il lui avait demandé son accord, il n’aurait jamais accepté.

L’opérateur radar avait raison. Il était en mode écoute quand il avait entendu la réaction du capitaine à la nouvelle. En fait, il avait aussi entendu la dispute qu’il avait eue avec Valence. Le capitaine était nerveux c’est temps-ci. Aucune planète dans toute la galaxie de Gougoune Triste n’avait fait l’affaire. Flavien avait cependant un bon pressentiment quant à la galaxie du Rhinocéros.

Flavien était étendu sur son lit quand Pétrolia entra. Elle était légèrement blême.

Encore été malade? lui demanda-t-il.
Oui, une chance que ça commence à se calmer.

Elle monta la petite échelle qui menait au lit de Flavien et pris place à côté de lui. Son amoureux l’entoura tendrement avec ses bras et plaça sa main sur le ventre de sa bien-aimée.

Tu sais que je suis fou de toi Pétrolia?
Ah Flavien j’t’aime tellement! lui murmura-t-elle à l’oreille.

Elle ferma les yeux et s’endormit contre son homme. Flavien savait que le briefing était dans 1 heure, il mit l’alarme sur sa montre et s’endormit à son tour.

---

Le briefing?! d'ici vendredi j'espère!

_________________
*Fics en écritures :
C'est dans l'ombre que l'on voit clair : +Chapitre 2 partie 1/2!+
*En amour avec DUG
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.oursummers.skyrock.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [FNT]C'est dans l'ombre que l'on voit clair   

Revenir en haut Aller en bas
 
[FNT]C'est dans l'ombre que l'on voit clair
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Scottoline, Lisa] Dans l'ombre de Mary
» Marcher dans l'ombre.
» Le Dieu dans l'ombre
» BRAM STOKER : DANS L'OMBRE DE DRACULA d'Alain Pozzuoli
» Tapie dans l'ombre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dug-fanfics :: La planète Fanfic :: La bibliothèque de Serge-
Sauter vers: