Dug-fanfics

Fanfictions
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Les pleurs du lamantin [FNT] (G)

Aller en bas 
AuteurMessage
Ja_aveccheveux
Fanfickeur(euse)
Fanfickeur(euse)
avatar

Nombre de messages : 196
Localisation : Planète Youpelaïlaï
Date d'inscription : 05/06/2005

MessageSujet: Les pleurs du lamantin [FNT] (G)   Mar 9 Jan à 21:36

Merveilleux titre n'est-ce pas? J'ai ouvert le dictionnaire pis j'suis tombée sur ce mot, et c'est fou mais j'ai réussi à avoir une idée!!! Razz J'sais juste pas si ca va etre bon... on verra bien!

Titre: Les pleurs du lamantin
POV : Charles Patenaude!! Oui oui!!!!!
Genre: Comédie dramatique on va dire
Disclamer : L’univers de Galaxie appartient à Claude Legault et Pierre-Yves Bernard
Spoilers du film : non
Auteur : Ja_aveccheveux
Rating : G pour l’instant



Les pleurs du lamantin


-Seigneur!!! M’exclamais-je en entrant dans la Salle de Commandement, Mais que se passe-t-il??

Les sirènes d’alarmes criaient de partout, les lumières d’urgence s’allumaient sur tous les tableaux de bord. J’aperçus Flavien à sa console de radar et je me hâtai de le rejoindre.

-On a frappé quelque chose Capitaine, Me renseigna-t-il rapidement, Mais je ne sais pas c’est quoi. C’est gros, énorme même!

Je me retournai vers Bob qui était à son poste. Il me dévisagea un instant, puis :

-Hey! C’est pas moi!

J’entendis le rire moqueur de Brad, mais je me retournai rapidement vers le radar. La situation était grave. Je devais savoir ce que nous avions frappé.

-Capitaine, le vaisseau n’a pas été endommagé… C’est comme si on avait frappé quelque chose de mou.

-Quelque chose de mouuuuu?

-Oui…

Il fixa son radar un instant, puis me dévisagea avec horreur.

-Capitaine, ça bouge, on dirait que c’est vivant!!

Tout l’équipage se rua vers le hublot et nous restâmes bouche bée.

-Mais c’est… c’est…, Balbutiai-je.

-C’est cute!!!! Finit Pétrolia

Là dans l’espace intersidéral se tenait un gigantesque mammifère au corps fuselé et à l’allure paisible. De son corps dodu sortaient de petites nageoires et une large queue plate. Au dessus de son gros museau se creusaient deux petits yeux tristes qui nous fixaient calmement.

-Ça ressemble à un lamantin, Observai-je.

-Un quoi?

-C’est un animal qui vivait sur terre avant que l’océan ne devienne complètement inhabitable.

-Urgh! Fit Brad, On dirait Bob sans jambes!

-Ben non! S’objecta Valence, Ça a plus l’air d’une genre de gentille vache aquatique.

-Moi j’dirais que ça ressemble plus à…

Je soupirai en roulant les yeux.

-Bon ça va faire là, Dis-je avec un ton autoritaire. C’est peut-être cute cette bibitte là, mais ça pourrait être dangereux. Bob, reculez le vaisseau d’au moins un ou deux kilomètres.

Mon pilote fit un garde-à-vous.

-Oui Capitaine.

Le pilote éloigna le vaisseau comme ordonné, puis le mis au neutre.

-Bon, maintenant qu’est-ce qu’on fait?

Je réfléchis un moment. Ce n’était pas tous les jours qu’on frappait un Lamantin cosmique! Mais le vaisseau n’était pas endommagé et la bête ne semblait pas blessée. Le mieux était sûrement de la laisser continuer sa route. Après tout, nous avions aussi du chemin à faire.

-Reprenez notre cap, à oméga 3.

Bob exécuta rapidement la manœuvre alors que tout le monde reprenait leur poste. J’allai à mon fauteuil et j’y pris place. Ce n’avait été qu’un léger contretemps et-

-Capitaine, la chose… le lamantin! Il nous suit!

J’agrippai les bras de mon fauteuil.

-Quoi?

-J’vous jure, Continua Flavien, Il est là sur mon radar! Il nage… ben vole à oméga 3 lui aussi!!

-Mais c’est impossible! Gémit Brad.

-Mais j’vous dis!

-Bob, M’exclamai-je, À oméga 4!

Bob accéléra d’un coup. Je fixai le radar au-dessus de l’épaule de Flavien. L’énorme tache lumineuse sembla s’éloigner, puis elle se rapprocha encore.

-Ça marche pas, Dit Flavien incrédule, Il nous suit encore!!

Que voulait cette bête? L’animal n’avait pas semblé dangereux pourtant. Je pris une décision.

-Arrêt complet.

Bob obéit immédiatement. Une fois le vaisseau arrêté, le gigantesque mammifère revint flotter devant le vaisseau, à la verticale, et se remit à nous dévisager.

-Il a l’air triste…, Fit remarquer Valence.

-Tss ben oui! Grogna Brad.

-C’est vrai qu’il a l’air triste, Reprit Pétrolia, On dirait qu’il s’ennuie tout seul.

-C’est peut-être intelligent, Fit remarquer Flavien.

Ce dernier commentaire me fit réfléchir. Flavien avait peut-être raison. Je décidai d’en avoir le cœur net.

-Je vais aller voir sur la carlingue.

-Hein?? S’Exclama Flavien.

-C’est trop dangereux Charles, Me dit Valence en s’approchant.

-Vous voyez un autre moyen de savoir si cette créature est intelligente?

Personne ne répondit.

-Bon alors…

Je tournai les talons et je me dirigeai vers le sas. L’équipage me suivit pas à pas et me regarda enfiler mon scaphandre. Tous semblaient inquiets. Alors que j’allais entrer dans le sas, Valence m’attrapa le bras.

-Sois Prudent Charles.

Mon regard croisa le sien. Je caressai sa joue.

-Promis.



À suivre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ja_aveccheveux
Fanfickeur(euse)
Fanfickeur(euse)
avatar

Nombre de messages : 196
Localisation : Planète Youpelaïlaï
Date d'inscription : 05/06/2005

MessageSujet: Re: Les pleurs du lamantin [FNT] (G)   Lun 15 Jan à 0:09

J'avertis tout le monde que ce sera probablement une toute petite fic, mais bon. C'est que vu la durée de mes chapitres, ca sera fini pas mal vite Razz

Chapitre 2

Je sortis prudemment sur la carlingue. Le lamantin se tenait là, dans le vide intersidéral à quelques centaines de mètre de moi. Il tourna le regard et me contempla de ses petits yeux tristes.

Je fis quelques pas vers lui et comme s’il avait compris que je venais tenter de faire contact, il flotta lentement vers moi.

La bête devait faire au moins 30 ou 40 mètres et devait peser dans les 250 tonnes. L’impressionnant animal ne semblait pourtant pas agressif. Il tendit la nageoire lentement vers moi, comme s’il voulait communiquer par un quelconque geste. Je tendis aussi le bras, sentant en moi une impression de confiance. J’avais l’impression qu’il ne me voulait aucun mal.

L’espace entre ma main et l’immense nageoire diminua, diminua, jusqu’à ce qu’il n’existe plus du tout et le contact se fit.

À ce moment, je sentis un genre d’onde de choc, un peu comme un nuage d’électricité statique qui m’enveloppa totalement et je fus transi sur place.

-Charles! Fit la voix de Valence dans mon scaphandre.

-Capitaine!

Mais je ne pouvais pas répondre. Je fixai l’énorme museau du lamantin qui s’approcha de moi… Mais je n’avais pas peur. Il y avait quelque chose qui me disait que je ne devais pas avoir peur, comme si c’était le lamantin lui-même qui tentait de me rassurer. Comme une image mentale, un souffle qui courait sur mon esprit, me chuchotant de ne pas m’inquiéter, d’avoir confiance en lui.

L’énorme museau s’appuya sur le vaisseau et la nageoire poussa mon corps sans réponse à l’endroit ou sa tête et son corps se rejoignaient.

J’entendis des cris d’alarme dans mon scaphandre, mais je ne les distinguai pas. Il y avait devant nous un genre de fissure spatiale qui venait de s’ouvrir, une brèche dans le vide intersidéral. Un mélange de bleu et de vert s’en échappait dans un tourbillon d’émeraudes et de saphirs fluides et translucides.

Le lamantin se dirigea vers la fissure et y entra, moi sur son dos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ja_aveccheveux
Fanfickeur(euse)
Fanfickeur(euse)
avatar

Nombre de messages : 196
Localisation : Planète Youpelaïlaï
Date d'inscription : 05/06/2005

MessageSujet: Re: Les pleurs du lamantin [FNT] (G)   Lun 12 Fév à 1:14

Chapitre 3


De l’autre côté de la fissure, c’était un immense océan, un gigantesque espace fluide où brillait au loin des milliers d’étoiles dont la lumière se diffusait dans cette espèce de liquide extrêmement léger qui nous entourait. Je me demandai où nous étions, et comme je me posais la question, j’entendis un voix étrangement lointaine, comme un écho d’une voix éloignée.

//Nous sommes dans l’espace fluidique. C’est une dimension de l’univers qui n’appartient pas aux mêmes dimensions spatiales que vous connaissez.//

Je me concentrai sur la voix. Elle semblait provenir de nul part et en même temps de partout autour de moi. C’était comme si je m’entendais penser. Le lamantin sur lequel j’étais installé semblait nager avec aise dans ce nouvel univers. Il planait en quelque sorte vers un point lumineux vaguement bleu qui semblait un peu plus gros que les autres.

//Nous nous dirigeons vers Siilias, la cité mère.//

Je me concentrai une fois de plus sur la voix. C’était comme si j’entendais quelqu’un d’autre penser dans ma tête. Je supposai que c’était le lamantin lui-même et je pensai très fort.

//Qui êtes-vous?//

L’énorme bête sembla m’entendre car ses yeux s’immobilisèrent un instant sur moi avant de fixer à nouveau le point lumineux.

//Je suis Laasu.//

//Pourquoi m’avez-vous emmené avec vous?//

//Nous avons besoin d’un Terrien pour nous venir en aide.//

Je fronçai les sourcils. Je ne comprenais pas pourquoi on pourrait avoir besoin d’un Terrien, surtout avec la réputation qu’on nous donnait. Et je ne comprenais pas comment ce Terrien pourrait arriver à aider une race extra-terrestre si différente de la nôtre. Et d’une autre dimension spatiale pour en rajouter!

//Je ne comprends pas…// Commençai-je, //Comment un Terrien pourrait-il venir en aide à des… Mais comment vous appelez-vous au juste?//

//Nous n’avons pas de nom pour notre race.// Me parvint la voix lointaine, //Nous sommes qui nous sommes, nous n’avons pas besoin d’un nom. Nous sommes les habitants de l’espace fluidique, tout simplement.//

Je pensai un instant.

//Puis-je vous appelez les Fluidiques alors?//

//Si ça vous contente de nous donner un nom, alors je suppose que vous pouvez nous appeler ainsi.//

J’hochai la tête même s’il ne me regardait pas.

//Alors pourquoi les Fluidiques ont-ils besoin d’un Terrien? Qu’avons-nous qui puisse vous être si utile?//

//Des connaissances.//

Je levai un sourcil. Des connaissances?? Mais que pouvions-nous savoir qui puisse les intéresser?

Au loin je pouvais apercevoir les lueurs de la ville de Siilias qui se distinguait, les hautes tours d’une blancheur immaculée paraissaient littéralement émettre une lumière bleutée qui enveloppait toute la cité. La ville même semblait tenir sur un immense rocher qui flottait dans l’espace fluidique.

J’observai Laasu qui nageait toujours en direction de la cité.

//Comment nos connaissances pourraient-elles vous apporter l’aide dont vous avez besoin?//

Le Fluidique sembla contempler ma question.

//L’espace fluidique est très différent de votre dimension, à un tel point que nous ne pouvons même pas imaginer ce que c’est que d’appartenir à votre dimension. Nous vivons simplement. Nous avons subsisté des millénaires sans contact avec les autres dimensions de cet Univers. Nous ne prenons pas garde à la mesure du temps ou à la valeur des chose. Nous ne cherchons qu’à obtenir l’accomplissement de soi.//

Il prit une pause et je contemplai la cité qui grandissait devant mes yeux. Nous y étions presque.

//Il y a quelque peu, quelque chose est venu perturber notre monde, quelque chose que nous ne comprenons pas. Et cela nous piège, nous envahis et nous détruit peu à peu. Nous ne savons pas comment l’arrêter car nous ne comprenons pas cette nouvelle menace.//

//Mais comment un simple Terrien pourrait vous aider à enrailler une telle menace?//

//Vous la connaissez. Et puisque vous la connaissez, vous pouvez nous aider à la comprendre. Nous avons besoin de votre aide Capitaine Patenaude. Nous vous avons choisi. Vous seul pouvez nous aider car vous connaissez cette menace mais vous n’êtes pas contrôlée par elle.//

//Mais qu’est-ce donc?//

//La peur.//
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ja_aveccheveux
Fanfickeur(euse)
Fanfickeur(euse)
avatar

Nombre de messages : 196
Localisation : Planète Youpelaïlaï
Date d'inscription : 05/06/2005

MessageSujet: Re: Les pleurs du lamantin [FNT] (G)   Jeu 26 Avr à 14:25

bon ca fait comme 2 siècles que j'ai pas écrit... Je suis coupable, je le reconnais!!

J'ai fait un ptit chapitre, espérant que ca va me remonter l'inspiration...

Ah oui pis yé pas corrigé, j'espère qu'y a pas trop de fautes

Chapitre 4

Je restai bouche bée un instant. La peur? Mais comment la eur pouvait-elle paralyser tout une civilisation?

//Mais...// Balbutiai-je, //Mais comment je pourrais vous aider? Il y a sûrement une autre personne que moi qui puisse vous aider.//

//Malheureusement non// Me répondit Laasu, //L'espace fluidique est complexe. Il ne s'ouvre qu'à certains endroits et à certains moments. Lorsque nous avons apercu votre vaisseau, nous savions que vous étiez le meilleur candidat. Nous savions aussi que nous n'aurions peut-être pas la chance d'en trouver un autre à temps.//

//Mais cette peur, quelle en est la cause?//

Le lamantin sembla une fois de plus contempler la question. Je levai les yeux sur les immenses tour de la cité qui nous surplombaient, comme d'immenses murs d'ivoire qui montaient à l'infini. De petites fenêtres se dessinaient ca et là, ainsi que quelques entrées dispersées.

Je remarquai quelque chose de bizarre.

//Mais où sont les autres Fluidiques?//

//Cachés ou morts// Me répondit Laasu sans inflexion de voix.

J'ouvris les yeux grands d'étonnement.

//Mais comment?//

//Au début, nous pensions que les autres mourraient simplement comme il est naturel de le faire. Ensuite, nous avons remarqué que cela arrivait à un rythme anormal. Le Conseil de Siilias fut réuni. Ce conseil ne se réunit habituellement qu'à chaque millénaire. Étant à la tête du Conseil et voyant ce qui se passait, je crus bon de réunir les membres. Nous étions douze. Il fut déterminé qu'il fallait trouver la cause de ces décès le plus rapidement possible avant que notre race ne s'éteigne. Malheureusement, nous n'étions pas dotés des ressources nécessaires puisque nous ne vivions que de très peu. Lorsqu'il fut déterminé qu'il nous fallait de l'aide, quatre membres du conseil avaient déjà sucombé à la menace, et lorsque nous fûmes en mesure de percer votre espace, nous n'étions plus que trois.//

//Mais c'est affreux!// M'exclamai-je.

//On peut décrire cela ainsi.//

//Et vous n'avez aucune idée de ce qui est la cause de cette catastrophe?//

//Non. Nous ne savons que très peu de choses.//

//Eh bien,// Fis-je avec conviction //Je ferai tout ce que je peux pour vous aider... mais j'ai moi aussi une civilisation à sauver.//

//Nous le savons. Nous vous offrirons notre aide en retour//

J'hochai la tête silencieusement alors que nous pénétrions dans une immense tour, le coeur de la cité de Siilias.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les pleurs du lamantin [FNT] (G)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les pleurs du lamantin [FNT] (G)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Cécile Guillot] A l'ombre des pleurs
» A L'OMBRE DES PLEURS de Cécile Guillot
» Les pleurs d'une mère, de Mael
» [Résolu] Pleurs et larmes
» Si j'étais saule de pleurs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dug-fanfics :: La planète Fanfic :: La bibliothèque de Serge-
Sauter vers: