Dug-fanfics

Fanfictions
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 [FT] Icitte,c'est pas de la gammic

Aller en bas 
AuteurMessage
Cookie
Fanfickeur(euse)
Fanfickeur(euse)
avatar

Nombre de messages : 26
Date d'inscription : 15/10/2005

MessageSujet: [FT] Icitte,c'est pas de la gammic   Sam 15 Oct à 21:12

Titre : Icitte,c'est pas de la gammic
Auteure: Cookie en personne (le secret,c'est qu'il y a des brisures de chocolat )
Chapitres: Si l'on compte le prologue et l'épilogue,probablement aux alentours de 10
Genre: comédie, un ptit peu dramatique vers la fin
Disclamer : L’univers de Dans une galaxie près de chez vous appartient à Claude Legault et Pierre-Yves Bernard…Si,un jour,ils tombaient par hasard sur cette fic et affirmaient qu'elle déshonnore, dégrade, ou abaisse la série, le film ou les personnages, je m'engage à suprimer cette fic sans roncher.

___________


Prologue: Zizanies sur le plateau
[Bob]: Han! Ça se mange de la zizanie! Apportez moi le plateau quelqu'un!


Voix-off:Et maintenant, accueillez votre animateur...Patrice JR L'écuyer!

[Animateur]:Bonjour bienvenue à cette édition du 20 mai 2043 du jeu télévisé où quatre personnalitées ayant changé le monde d'une façon distincte se rencontrent,débattent et souvent même,règlent leurs comptes.Aujourd'hui,à l'émission,quatre personnes à qui l'on doit tous notre vie. Nous connaissons déjà bien leur histoire,ils ont,il y a déjà deux ans,découvert la planète sur laquelle la civilisation Terrienne,désormait appellée la planète Icitte se refait désormait une nouvelle vie en tenant compte des faux pas du passé comme erreurs à ne pas faire. C'est avec grand plaisir que nous accueillons,situé au coin nord ,Charles Patenaude,capitaine du Romano Fafard.On l'applaudit! Bonjour Capitaine...Monsieur Patenaude..Comment j'vous appelle?

[Charles]: Appellez moi Sire je vous prie!

[Valence] (exaspérée):Toujours aussi vaniteux ...

[Charles:][rit jaune] C'était de l'humour mon ami..!Appellez moi Charles...

[Animateur]: Très bien!Passez une excellente soirée parmis-nous Charles! Maintenant,vous l'aurez remarqué puisqu'elle a pris parole il y a quelques instants...

[Charles]:Il ne faut pas être surpris,elle aime bien ça s'ouvrir la trappe quand il ne faut pas...

[Animateur](continuant en faisant fit de ne pas avoir entendu ce dernier commentaire): ...positionnée au sud,j'ai la grande joie de vous présenter Mme Valence Leclerc. Rapidement,quel est votre bilan suite à votre emploi de psycologue à bord de ce vaisseau?

[Valence]:Beaucoup de beaux souvenirs me viennent à l'esprit.(Regarde Flavien) J'ai vécu des moments réellement mémorables avec certain,avec qui j'avais toujours une relation franche,sans tabous ni anicroches. Avec d'autres (Regarde Brad),la communication était un peu moins évidente...Mais nous entretenions tout de même un bon esprit de camaraderie.Ce ne fut pas évident,mais tellement enrichissant.Tandis qu'avec certains (lance un rapide regard à Charles) comment dire...Vous savez l'étrange impression que l'on a lorsqu'on croit avoir perdu notre temps... C'est ce que je ressens.L'impression de m'avoir investi totalement dans une relation, de m'être donné corps et âme avec un individu qui était au fond, blasé ,rude, âpre, ingrat,indi...

[animateur ](voulant reprendre contrôle): Je vois que vous avez bien des choses à nous témoigner,gardez-en un peu pour l'émission,j'vous rapelle que en sommes toujours à la présentation! À l'est,je voue prie d'accueillir chaleureusement le scientifique du Romano Fafard,voici...

[Brad]: Brad Spitfire.Je suis heureux que vous ayez l'opportunité de me recevoir à votre émission. Pour être franc,au départ,l'idée de poiroter comme un chou de bruxelle pas mangé dans un studio avec 3 personnes que je méprise ne m'enchantait peu. Notammant parce que je n'avais jamais regarder votre émission,qui me semblait sans intérêt. Cependant,en lisant la section Cotes d'écoute du "Spitfire Magazine", en vente au modique prix de 7,99$ chez un fournisseur de la firme "Spitfire Association" près de chez vous, j'ai pu lire que votre talk show était télédiffusé dans plus de 627 000 000 foyers à travers le monde. Fallait le dire avant! Au fait,après l'émission,je me présente à quel endroit pour le cachet?

[Patrice]: Réglons la question plus tard,voulez vous? Maintenant, pour compléter l'équipe,voici Flavien Bouchard,au coin ouest.Un jeune homme qui,au cours de ce long périble, a ... (l'animateur voit qu'il lui manque une carte)..a euh... accompli,avec prouesse un travail euh..essentiel à la survie du vaisseau,dont j'aimerais que tu me parles Flavien.

***
Nos 4 joyeux lurons jouèrent d'abord au premier jeu,intitulé " CHU L'MEILLEUR PIS ÇA VOUS ÉCOEURE". Le gagnant allait avoir la possiblilité d'avoir le premier mot sur le débat,qui se déroulait tout de suite après.Et laissez moi vous dire qu'ils allaient en avoir, des choses à ce dire! Pour déterminer lesquels des 7 membres d'équipage allaient faire partie de l'émission,l'équipe de production avait demander à Serge8, puisqu'il était disqualifié des critères d'admission de l'émission,de mener sa petite enquête afin de savoir entre lesquels des membres d'équipage il y avait le plus d'embrouilles. Ce ne fut pas difficile pour l'Androïde de faire son choix,le froid entre les 4 participants était plus qu'évident. Mais pourquoi donc cette zizanie?
***
[Animateur]: Nous nous retrouverons après la pause pour la suite des événements avec nos 4 braves gens!Restez là!


Dernière édition par le Sam 22 Oct à 11:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cookie
Fanfickeur(euse)
Fanfickeur(euse)
avatar

Nombre de messages : 26
Date d'inscription : 15/10/2005

MessageSujet: Re: [FT] Icitte,c'est pas de la gammic   Sam 15 Oct à 21:14

Chap 1: Épouse moi mon Charles
_ _ _ _ __ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ __ _ _ _ _ _ _ _ _
-Bonjour Chérie!
-Bon matin Paul.
-Si je ne m'abuse,tu sembles vachement heureux,en ce lever du jour...
-C'est parce que j'ai pris acquisition du nouveau mobilier de chambre offert au Spitfire Tire. Comme tu peux voir,la forme géométrique de l'angle des pattes de chaise,de bureau et du lit sont disposés de telle façon à éviter de l'heurter avec la petite orteil. Tu ne peux savoir à quel point je suis rassurée à l'idée que nos deux bambines,Marion et Margot puisse désormait vaquer à leurs occupations habituelles en étant immunisées de tout risque de fêlure aux organes de pied. Le tout,offert à un modeste prix de 154,99$ l'unité. Profitez-en pour faire également l'acquisition du mobilier de cuisine,du fumoir, de la salle de séjour et de la salle des toilettes.
-Wow!Une autre merveilleuse innovation de notre divinité,Brad Spitfire! Je cours me les procurer!
-Dépêche-toi,pendant qu'il en est encore temps....Tient donc,elle est déjà partie.

Friqué grâce à toi-oi-oi...
_ _ _ _ __ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ __ _ _ _ _ _ _ _ _
- Vous en avez marre de toujours manger la même chose?
- Non..
- (Donne un coup de coude à son partenaire) Oui! J'en étais sûr! Alors, rendez-vous ce soir pour "Qu'est-ce qui rôti avec Pascalin et Bob" !C'est un rendez-vous...

~Qu'est-ce qui rôti avec Pascalin et Bob,dimanche 21h30,une heure plus tard dans les maritimes~
_ _ _ _ __ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ __ _ _ _ _ _ _ _ _

[Animateur]: De retour à notre programme!Je vous rappelle la situation, Charles ayant remporté le jeu précédent est de droit pour débuter le débat. J'crois que le publique est d'accord à l'unanimité... Nous voulons savoir, que c'est-il passé pour que le rapport avec votre ex-femme soit détériorée à ce point?

[Charles]: Tout a commencé un vendredi après-midi...

**

[Brad] J'aurai les rapports de sonde de la planète Icitte dans 3 minutes Capitaine. Heille, Icitte! Qui est le morron qui a trouvé ce grotesque nom de planète?

[Charles] (S'efforcant de sourire)C'est moi Brad.. J'assistais Flavien,au radar et nous semblions avancer dans une galaxie dépourvue de toute planète,quand soudain,je dis à Flavien "Icitte!" .Il y avait bel et bien une planète dans cette galaxie,une planète spacieuse...

[Brad] Cessez Capitaine! Avoir voulu entendre une histoire plate,je serais allé parler avec Valence,ou encore j'aurais écouter Virginie..

[Flavien]:Impossible Brad.L'émission s'est terminée en 2028.La rumeur dit que l'auteure éprouvait un désir malsain à mettre à mort ses personnages, que ce soit par assassinats, suicides, incendies, explosions, prises d'otage, maladies, lapidation, homicides, empoisonements, et j'en passe. Lorsque le méchant pittbull du professeur de français,ce dernier étant décédé en rafting alors qu'il était en voyage avec sa douce,qui était en fait une tueuse à gage.Bref,lorsque son pitbull fit la peau à Virginie,qui ne réussia pas à s'en sortir, Fabienne Larouche se rendit finalement compte qu'avec un seul pitbull comme personnage,ça ne faisait pas grand histoire.

[Petrolia]: Wow! C'est survivor cette émission là!

[Flavien]:L'auteure a aussi fait fallite la même année..

[Charles]: Comme quoi celui qui sème le vent récolte le...un...un toupet dans la face...

(tous firent semblant de comprendre)

[Brad]: Dites donc Flavien,vous semblez bien connaitre cette émission...

[Flavien]: C'est euh...ma mère,qui me forçait à l'écouter...

[Brad]:Vous viviez en famille d'accueil...Mais bon, peu importe vos salades,j'ai le rapport capitaine.

[Charles]:Qu'indique t'il?

[Brad]: Azote...58%,Oxygène ...plus ou moins 20%
H2O en proportion variable...Température varie entre 10 et 35 degrés...

[Charles]: Et les sols?

[Brad]: Ils sont riches en minéraux,nous détectons même un haut taux en or...(Un immense sourir d'éprend du visage de Brad) Capitaine! C'est la planète parfaite!

[Petrolia]:Êtes-vous capable d'arrêter,plus que deux secondes, de penser qu'à votre stupide personne et à votre prétendue richesse?

[Brad]: Parce que vous croyez que je veux qu'on s'établisse sur la planète uniquement pour la fortune? Mais voyons! C'est mal me connaitre... Voyez,les conditions sont idéales. La composition de l'atmosphère,quasiment identique à celle de la Terre...Que voulez vous de plus?

[Flavien]: Nous rien,mais vous Brad...

[Charles]: Suffit! Demain,à la première heure,nous irons à l'exploration de la planète Icitte.. D'ici là,reprenez vos forces...

**
Nous étions partis, Flavien, Bob, Cherze8, Brad et moi à l'exploration de la planète Icitte...

[Valence]:Tu crois qu'on l'a enfin trouvé?

[Pétrolia]: La planète?

[Valence]:Non, mes clefs de char! De quoi tu veux que je parle d'autre que la planète...

[Pétrolia]: Il commencerait à être temps qu'on l'aille...Ce n'est pas que je suis tannée d'être enfermée dans une boîte de conserve avec des truites qui ne peuvent plus se sentir....Mais...

[Valence]: Ben là!Truite...

[Pétrolia]:Pas toi! Mais admet que Brad et Bob...

[Valence]: (émet un petit rire) Si on l'a trouvé,LA planète,que comptes-tu faire?

[Pétrolia]: Un party?

[Valence]:Oui mais après..?

[Pétrolia]: Capote pas Valence,j'vais t'aider à faire le ménage..

[Valence]:Coudonc,as-tu échangé de cerveau avec Bob?Que vas-tu faire, sur la planète...?

[Pétrolia]: Ah! C'était ça ta question! Ben fallait le dire...Je ne sais pas,j'vais probablement m'acheter une petite maison avec Flavien, me partir une petite boutique, ou un restaurant...

[Valence]: Des plans pour voir Bob encore plus souvent!

[Pétrolia]: Un resto végétarien alors!

[Valence]:Je peux te confier quelquechose? Le jour où l'on va avoir la certitude d'avoir trouvé LA planète...Je vais demander Charles... En mariage!

[Pétrolia]: Han! Non!!

[Valence]: Oui!!

[Pétrolia]:Non!

[Valence]:Oui!

[Pétrolia]: T'a ben pas de goût!Ah pis! C'est le fun pareil han!

[Valence]: Oui!! Charles...Charles Patenaude..Voudrais-tu me..marier?!

(Les deux filles se mettairent alors à sauter et danser de joie)

[Voix du capitaine]:Ici le capitaine Patenaude,pouriez vous nous téléfaxer à bord du vaisseau?

[Pétrolia]: C'est lui! C'est lui!

[Valence]:Chutt...! Oui,tout de suite capitaine.

**
[Charles]:C'est ainsi que se solda la mission. Vous l'avez deviné, nous venions de trouver LA planète. La planète sur laquelle nous vivons tous présentement. Comme elle l'avait prévu, Valence me demanda ensuite en mariage.

[Valence]: Grosse erreur de ma part!

[Animateur]: Merci Charles,après la pause,au tour de Valence Leclerc. Un petit quelque chose me dit qu'ELLE,elle aura beaucoup de choses à dire à propos du divorce! Restez à l'écoute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cookie
Fanfickeur(euse)
Fanfickeur(euse)
avatar

Nombre de messages : 26
Date d'inscription : 15/10/2005

MessageSujet: Re: [FT] Icitte,c'est pas de la gammic   Sam 15 Oct à 21:16

Chap 2 : Avec Bob,tout est possible...Même l'impossible

[Animateur]: Rebienvenue à tous nos téléspectateurs et téléspectatrices. Valence,c'est maintenant votre tour de vous vider le coeur...

[Valence]: Il commençait à être temps! Alors voilà,je vous met dans le contexte...

Nous étions sur Icitte depuis un bon laps de temps. Environ le 3/4 de la population de la planète Terre avait déguerpi vers la nouvelle "terre",les autres s'en venaient très bientôt. De notre côté, la vie allait plutôt bien, nous étions bien confortables avec nos nouvelles habitations.Cha...le capitaine et moi étions mariés, nous logions dans un magnifique loft, situé en ville. De grandes fenêtres longeaient nos murs,ce qui rendait notre logis grandement éclairé...Très différent du vaisseau! D'ailleurs,parlant déco, si vous repartez en mission, un jour où l'autre et que le designer a besoin des conseils d'une pro,ne cherchez plus,je suis votre homme!Ben,femme... En fait non,je ne veut refaire l'erreur de devenir la femme d'un homme...Ni d'une femme...Non,c'est pas que j'ai essayé..ni que j'voudrais...Ah Pis ****,ON EST TU VRAIMENT OUBLIGÉ DE PARLER D'AFFAIRES PAS RAPPORT DE MÊME?

[Animateur]: Mais je ne vous ai rien demandé...Continuez dont!Pour la déco,on en fera un spécial en fin d'année,si la demande est considérable...

[Flavien]: Ben là! Y'as-tu vraiment tant de matantes que ça qui écoutent l'émission?

[Valence]: M'a t'en faire des matantes moi!

[Animateur]: Valence...Vous parliez de vie à deux avec Charles je crois?

[Valence]: Puisqu'il faut vraiment en parler...
Nous habitions tous,les anciens membres équipage, dans le même quartier. D'ailleurs,heureusement que j'avais mes camarades non loin de moi car,seule avec Charles,je serais sans doute morte d'ennui. Je passais beaucoup de temps chez mon amie Pétrolia,qui vivait avec Flavien,son amoureux,et Brad. Et non,vous ne souffrez pas d'hallucination auditive,j'ai bien dit Brad. J'ignore la raison de cette cohabitation étrange, j'imagine que Flavien se fera un plaisir de s'expliquer lorsque son tour sera venu. Lors de nos soirées de filles, je faisais semblant d'être une jeune mariée épanouie, heureuse de sa vie en couple...Pas que j'étais malheureuse, non, mais Charles en tant que capitaine et Charles en tant qu'habitant n'étaient pas le même homme. J'avais l'impression d'être avec homme,quoi que physiquement ressemblant avec un homme que j'avais toujours aimé, inconnu de coeur et d'esprit.Mais tout de même,ce n'était pas encore assez pour crier haut et fort "Je divorce!"

C'était un jeudi,dans l'avant midi. La matinée avait été assez calme. J'avais eu le temps de lire le Rousselâine, me vernir les ongles et changer de coiffure trois ou quatre fois. N'ayant plus rien de pertinant à faire,je m'évada dans mes pensées en regardant par la fenêtre.Malheureusement,je ne rêvais pas de jolie vallée avec 8 ou 9 spécimens de fleurs un peu partout.
Oui,les paysages sur Icitte était bien jolis mais certes, mon bureau était situé en plein centre-ville, non loin d'un Mc Donald,d'une usine et d'une panoplie de travaux routiers. Soudain, l'alerte de mon intercom me ramena à mes esprits. Ce devait être Armonie,ma secrétaire.
Quelques mois auparavant ,bac en psycologie en poche,je "magasinais" afin de trouver l'endroit où j'allais pouvoir mettre sur pied mon propre bureau de psycologue. Je n'eut pas besoin de chercher longtemps, le premier endroit que j'ai vu était parfait! Heureuse de mon achat, j'alla donc m'assoir sur un banc,aux côtés d'une demoiselle qui semblait attendre l'autobus,tout comme moi.

[Valence]:Excusez-moi mademoiselle...Savez-vous si l'autobus en denim bleu avec une tite poche en cuir de bison est passée?

[Fille]:Non,elle n'est p..Ah! Vous êtes arrivé à temps,le voici qui arrive!

Et nous embarquâmes dans l'autobus.Au fil de la conversation, j'appris que la jeune femme s'appelait en fait Armonie.J'étais fascinée par ce prénom... J'avais l'impression qu'il dégageait énormément de splendeur,de pureté, de magie même.Je voulais en savoir plus sur elle. Au fil de la conversation,j'appris qu'elle était nouvellement diplomée en secrétariat et qu'elle était à la recherche d'un boulot.Elle venait de trouver son gagne pain,et moi mon assistante!

[Armonie](à l'intercom): Valence,c'est pour vous

[Valence]: Déjà?Je t'avais pourtant clairement demandé d'attendre qu'il soit 11h30 avant de commander le poulet.

[voix]: Du poulet...!

[Valence]: Bob!

[Armonie]: Monsieur dit qu'il souhaite vous voir.Je lui ai expliqué votre politique de ne recevoir seulement sur rendez-vous,mais...

[Valence]: Envoyez-moi le! C'est un ami.

Je n'eut même pas le temps de ranger les trucs qui trainaient sur mon bureau que la porte s'ouvrit.

[Bob]:Ça l'air que j'ai choisi le bon timing pour rendre visite à ma psycologue préférée! Du poulet..

[Valence]:Bob Bob Bob...On ne t'a jamais appri à ne pas t'inviter à manger chez les gens?

[Bob]: Non...Même que Mommy disait tout le temps:Lorsque tu as une petite faim et que le frigo n'est pas plein,plaint toi au voisin que ton gagne-pain ne te suffit point.

[Valence]:T'as des problèmes d'argent Bob?C'est pour cette raison que tu me rend visite?

[Bob]:Non...J'ai jamais compris ce que ça voulait dire cette maudite phrase! Mais j'suis venu pour.. parler avec toi.

[Valence]:C'est vrai qu'on ne s'est pas vu depuis un bon bout de temps! Tu vis en face de chez moi,mais nous nous voyons aussi souvent que le nombre de fois que Brad a fait quelque chose d'honnête dans sa vie. Hey! Ça m'était complètement sorti de la tête! J'ai lu dans le journal que tu allais coanimer une émission culinaire ce printemps! Tu dois être content, faire de la télé!

[Bob]: Attend...Une émission culi-quoi?

[Valence]:...Avec de la bouffe...

[Bob]:Ah oui! On a appellé ça "Qu'est-ce qui rôti avec Bob et Pascalin".

[Valence]:Pas le beau Pascalin Galarneau?

[Bob]:Ça va être diffusé le dimanche soir,un peu après le nouveau talk show dont ils n'arrêtent pas de parler.

[Valence]:Wow! Tu risques d'avoir de bonnes cotes d'écoute!Mais ça te fait quoi,d'être coanimateur avec un homme qui a une aussi grande renommée?

[Bob]:Nous allons préparer des mets inusités,ça va être différent des autres émissions de cuisine...

[Valence]: Savais-tu que le père de Pascalin a été en prison pour avoir vendu des voitures....

[Bob]:...C'est pour ça que je ne passe plus tellement de temps avec toi, Charles, Flav,Serge et Pet...ça demande beaucoup de préparartion cette émission là...

[Valence]: Pet...J'espère au moins que tu ne fais pas tout ça seulement pour impressioner Pétrolia...

[Bob](après avoir regardé longuement Valence dans les yeux)... Et si seulement c'était ça Valence...

**
[Armonie]:Bonjour M. Patenaude! Wow! Des fleurs! Dommage,j'imagine qu'elles ne sont pas pour moi..!

[Charles]: Effectivement...Je les ait achetées pour ma Valence...Ça fait trois mois,que nous arrivons à se supporter! Je peux y aller?

[Armonie]: Oui,oui... Tu en profiteras pour lui dire que j'ai commander son poulet s'il te plait.

**

[Charles] (ouvrant la porte du bureau de la psycologue) Hey! Du poulet! Ça l'air que j'ai choisi le bon timing pour rendre visite à ma psy...

Malencontreusement, contrairement à ce que Charles certifiait, c'était loin d'être le bon moment...Au moment où il ouvrit la porte, j'étais assise,en califourchon,sur Bob. Charles nous avait surpris alors que nous nous embrassions passionément.
Malgré cela,je ne ressentait rien pour Bob.Et idem pour Bob, il n'avait aucun sentiment d'amour ou de désir envers moi.
Ce baiser était uniquement pour clarifier les idées de l'ancien pilote. Le pauvre,avait l'esprit très embrouillé. Il m'avait,il y a quelques instants, confié à quel point il se posait de questions depuis qu'il réalise que ses tentatives de séduction avec les femmes n'étaient pas tumultueuses. Bob m'avait aussi révéler que travailler à temps plein avec un homme dégageant autant de sex-à-pile disait-il,(mais peut-être voulait-il dire sex appeal?),que Pascalin Galarneau, l'amenait à se poser plusieurs questions. Et si les femmes n'étaient pas faite pour lui? Bob trouvait cela difficile,il vivait une période de questionnement intense . Des tas des questions parcourait son esprit,il n'était pas habitué de réfléchir autant. Mais avant de s'accepter, il voulait en être certain.
Si j'ai embrassé Bob, ce n'était ni par sacrifice professionel,ni par pitié. Je voulais tout simplement aider un ami, un ami de longue date. Et avec tout le respect que j'éprouve pour lui,je voulais simplement l'aider, l'aider à faire un choix éclairé pour qu'il ne regrette rien plus tard.
Malheureusement, je ne croyais pas que ces explications suffirait à Charles. Au moment où il ouvrit la porte, un terrible sentiment de honte s'empara de moi. Non,je n'avais pas honte d'être là,sur cette chaise,en train d'embrasser l'ancien pilote du Romano Fafard. J'avais honte d'être certaine d'avoir perdu la crédibilité et la confiance de mon mari.

[Bob]: on ne t'a jamais appris à ne pas t'inviter à manger chez les gens?

[Valence]: Bob...Laisse faire la morale. J'vais tout t'expliquer mon coeur...

[Charles]:(garochant son bouquet de fleur sur la moquette de toute ses forces) Laisse tomber les explications,et surtout,ne t'avise plus de m'appeller mon coeur....*

[Bob]:(se levant de sa chaise)Merci beaucoup Valence,moi j'vais vous laisser régler ça en couple.

[Charles]: (criant) C'est quoi?! T'offre tes services? Ton vieux mari ne te satisfait plus,t'es rendue à payer du monde pour combler ton désir sexuel?!

[Valence](offusquée): Charles Patenaude! J'peux pas croire que tu dises ça! J'ai des principes,et tu le sais...

[Charles]: Après ce que je viens de voir,laisse-moi en douter.

[Valence]:C'était Bob... Je n'étais pas en train de bécoter le premier inconnu trouvé aux pectoraux d'aciers,j'embrassais Bob. Et peut-être que si tu me laissait parler, tu comprendrais...

[Charles]: "Chéri, je suis désolée de ne pas passer plus de temps avec toi,j'ai du travail jusqu'aux épaules au boulot".(criant de plus belle) Heille! J'aurais dû comprendre que tu n'étais pas chargée jusqu'aux épaules,mais bien jusque din les culottes.

[Valence]: Bob se posait des questions...

[Charles]: Bien oui!Tu vas me faire croire qu'il n'avait jamais frenché et comme il était trop gêné pour entrer s'acheter une poupée gonflabe dans un sex shop,il t'a demander de faire la poupée? Ça ne marchera plus comme ça Valence Leclerc! C'est fini le temps où tu disais quelque chose et que Ti-Charles te croyait sans te poser de questions,t'entend? Fini!

[Valence]: (s'efforçant de baisser le ton) J'peux facilement comprendre que d'arriver comme ça et de me voir ainsi, ça évoque de mauvaises réactions, mais par contre, je ne peux pas digérer que tu refuses de me laisser,ne serait-ce que quelques minutes pour m'expliquer.

[Charles]: D'accord,c'est moi le cocu et c'est quand même à toi à me faire la morale? Tu finis à 6heures,c'est ça?À moins que ça aussi,ça figure sur la liste de tes mille et une calomnies.

[Valence]: Oui,je termine le travail à 6heures...Et le rapport,c'est...?

[Charles]:À 6 heures,tu vas passer à la maison, prendre tes effets personnels et me faire le plaisir de déguerpir avant que je revienne.

[Valence]:Wo!Comment tu peux...Comment tu peux me demander de partir alors que tu ne m'as même pas laisser dire une phrase complète depuis ton arrivée? Je t'aime Charles... Écoute moi,je t'en prie.

[Charles]: Je t'aimais Valence.Je t'aimais...

[Armonie]:(ouvrant la porte) Toc,toc toc les tourteraux. Livraison express,du bon poulet!

[Valence]: Merci,mais moi,j'ai plus tellement faim.

[Armonie]: Ben voyons! T'étais tellement affamée tout à l'heure!À moins que ton homme ait satisfait ton appétit d'une autre façon... (lance un regard coquin à Charles)

[Charles]:(se dirigeant vers la porte) Je t'enverrai les papiers de divorce chez Pétrolia. Merci quand même...

[Valence]: Charles.....................!


______
* J'sais ben que dans les fics,la jalousie de Charles c'est pu rendu bin bin original mais bon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cookie
Fanfickeur(euse)
Fanfickeur(euse)
avatar

Nombre de messages : 26
Date d'inscription : 15/10/2005

MessageSujet: Re: [FT] Icitte,c'est pas de la gammic   Sam 15 Oct à 21:20

Chap 3: Brad sera toujours....Brad
[Animateur]:Téléspectateurs et téléspectatrices,rebienvenue parmi nous. Je vous le rapelle,nous recevons ce soir à l'émission, nul autre que quatre des anciens membres d'équipage du vaisseau Romano Fafard. Avant la pause, nous avons eu la chance d'entendre plusieurs confessions captivantes, qui nous ont permis d'en apprendre plus sur nos héros que ce soit au moment de la découverte de la planète Icitte, la demande en mariage de Valence Leclerc, ou le divorce, provoqué par une consultation de Bob,ancien pilote, au bureau de Valence. Mais Flavien et Brad... Que font-ils sur ce plateau? Ils n'ont pas eu la parole depuis la présentation du début... Brad, je vous invite donc à nous confier ce qui vous chicote...

[Brad]:(après un court silence) Je n'ai rien à dire... J'ai accepté de participer à cette émission, mais jamais à témoinger.

[Flavien]:Quand même Brad! Vous êtes seulement venu ici pour faire la publicité de votre super revue "Spet-foureur magazine" (prenant une voix de femme et aigue) en vente au modique prix de 7,99 chez une de mes employés manipulés près de chez vous?*

[Animateur]: Comme vous semblez en avoir beaucoup à dire... Prenez dont la parole Flavien. D'ailleurs,avant la pause, Valence parlait d'une cohabitation avec Pétrolia et Brad? Étonnant...

[Flavien]: Parfois, j'ai trop grand coeur...

[Petrolia]: Flavinou! La planète,on a trouvé la planète!!

[Flavien]: Ouais mon amour,c'est ce que j'en avais déduit lorsque Charles nous as annoncé la nouvelle,il y a 4 mois... et que nous avons organisé un party pour souligner l'événement auquel Brad s'est réveillé le lendemain dans le même lit qu'une mope ** ... que nous ayions acheter cet appartement sur la planète Icitte ... Mais malgré tout,c'est bien que tu me le rapelle...Tu sais,ça s'oublie tellement facilement des affaires du genre...

[Pétrolia]: Pas besoin de me prendre pour une tarte... Je suis juste très contente!

[Flavien]: Moi aussi,mon coeur est tout plein de bonheur, de béatitude, de satisfaction,et de sérénité même, mais veux-tu exprimer la joie moins fort,j'écoute les nouvelles.
Les informations de ce soir-là captaient particulièrement mon attention... Les journalistes parlaient de la Terre. Il restait encore 100 000 habitants sur la planète bleue. Les derniers vaisseau n'allaient pas pouvoir partir avant au moins un mois.
Lors de mon vécu sur la Terre,ça m'avait toujours paru plutôt court lorsqu'il ne me restait qu'un mois de vacances,ou lorsque je restais un mois avec une même famille d'accueil. Cependant, je comprenais que le mois d'attente pour ces Terriens était immense. La situation environnementale s'était grandement détériorée depuis notre départ,en 2034. Du moins, c'est ce que j'ai pu en conclure en regardant les images à la télé. Les spécialistes expliquaient que nous avions découvert la planète à temps,car c'était bientôt trop tard. Ils ont également précisé qu'ils ignoraient,si les Terriens restant allaient pouvoir s'en sortir vif. Au même moment,je me rendit compte que perdu dans mes pensées, je ne n'avais pas remarqué que quelqu'un avait frappé à la porte et que Pétrolia était allé répondre.

[Pétrolia]: Comment ça, séjourner avec nous pour un court moment? Vous avez déjà tout perdu au casino?

[Brad]: Comme j'essayais d'expliquer, ce sont mes parents qui étaient responsable de la plus grande partie de mes finances, pendant la mission. Comme vous le savez, ils sont toujours sur Terre. À leur retour,j'aurai mon magot, et inquiétez vous pas, je vais déguerpir sans vous faire attendre!Pitiéé..!

[Pétrolia]: Faites-nous dont pas attendre et déguerpissez dont tout de suite,Brad.

[Flavien]: Pet...On peut le dépanner pendant quelques semaines.
On n'a pas de chambres suplémentaires, donc si ça ne vous dérange pas de coucher au salon...

[Brad]: Merci,merci! Je vous jure de pas finir le pot de nutella,de changer la pinte de lait et je vais même essayer de vous laisser de l'eau chaude.

[Pétrolia]: Réglons le problème tu suite,vous prendrez votre douche en dernier.Bonne nuit,j'vais me coucher. Tu viens Flavien?
**
Les jours passaient...Vivre dans un 3½ avec Brad Spitfire n'était pas aussi intolérable que cela pourrait paraitre...Il nous traitait comme des humains et était loin de déranger. Il passait la majorité de son temps sur l'internet.

[Flavien]: J'peux vous déranger? J'ai terminé ma brassée de linge et je n'ai plus grand chose à faire... Vous faites..?

[Brad]: Je clavarde avec mon père.

[Flavien]: Ah oui! Le tchat inter-galaxique! Pratique,comme invention. Comment vont les nouvelles sur la Terre?

[Brad]: C'est loin d'être Jojo... Les journalistes n'exagéraient pas... Les habitants se préparent au pire...Les réserves d'eau sont impossible à trouver,le climat dépasse les 70 degrés... La seule végétation toujours capable de pousser est la pelouse jaune séchée. Les vaisseaux transporteurs ne sont toujours pas capable de décoller...Les habitants se préparent au pire... Par exemple,mon père, est en train de faire son testament....

**
[Pétrolia]: Flavinou! Mes pâtes aux patates sont prêtes...Va dont avertir Brad. Il est toujours sur l'ordinateur il me semble.

Il n'y était plus... L'ordinateur était ouvert mais l'écran avait été fermé. Un verre d'eau à moitié bu avait été laissé aux côtés de la bécane. L'ancien scientifique s'était probablement absenté pour quelques instants...J'ouvris l'écran de la machine,pour en être certain. Je tombai sur une conversation. Sans vraiment le vouloir,je me mit à la lire...

~~~
Brademon@hotmail.com dit: Tu en es certain?

RichSpitfire@spitfirecoperation.ca dit: Bien sûr,j'y étais! Mais pour le moment,le plus important, c'est que ton ami Flavien n'en sache rien. Premièrement, parce que je n'aurais plus aucune crédibilité.Je risquerais aussi d'être l'objet de plusieurs poursuites judiciaires. Ça serait aussi mauvais pour ma réputation que pour la tienne. Et deuxièmement, Flavien risquerais d'être déchiré,d'avoir le coeur brisé et de t'en vouloir inutilement. Tu ne veux pas ça,Brad?

Brademon@hotmail.com dit:Très bien,je me tais. Après tout,ce qu'on ne sait pas ne tue pas. Un instant,je m'absente 2 minutes...
~~~

[Flavien]:Au moment où Brad sortit de la salle des toilettes,je le confronti. Je voulais savoir ce qu'il me cachait. Cela semblait trop grave pour laisser passer ce mystère sans rien dire. Au lieu de prendre la parole,Brad a préféré fuir. Il est passé rapidement au salon, a mit ses vêtements dans son sac et a pris ses cliques et ses claques. Je ne le revis pas avant aujourd'hui,sur ce plateau...

_______
* Ici,je fais référence au Prologue
** Cette fois-ci,inutile de me bombarder de MPs pour savoir ce qu'ils ont fait,je ne répondrai pas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cookie
Fanfickeur(euse)
Fanfickeur(euse)
avatar

Nombre de messages : 26
Date d'inscription : 15/10/2005

MessageSujet: Re: [FT] Icitte,c'est pas de la gammic   Sam 15 Oct à 21:27

Chap 4 : Calamités de deux Spifire

[Animateur]: Merci pour votre témoignage Flavien.Alors Brad...vous êtes certain que nous ne voulez rien rajouter?

[Brad]: Je n'ai rien à dire.

[Animateur]: Pouvez-vous au moins affirmer que les dires de Flavien Bouchard sont exacts?

[Brad]: Ça va vous prendre quoi pour comprendre? Je n'ai absolument rien à vous déclarer.

[Animateur]: Très bien! Alors,voyons voir ce que le publique en a à dire!
Patrice JR prit alors son micro avec lui et se dirigea vers les estrades. On pouvait entendre l'assistance huer l'ancien scientifique. Plusieurs lui lancait des injures. Il est certain que personne n'aurait aimé être à la place de Brad en ce moment. Cependant,il n'allait pas craquer aussi facilement.
L'animateur se dirigea alors vers une fille aux cheveux rouges qui lui descendaient environ jusqu'aux oreilles. Depuis le début de l'émission,elle semblait vraiment enragée contre Brad et ne se gênait pas pour le crier.

[Animateur]: Votre nom?

[Jeune femme]: Shanell. Je voulais absolument dire à Brad qu'il est un homme déplorable,un pas de couilles de la pire espèce! Depuis votre arrivée à cette émission vous ne faites que penser à vous et votre stupide nombril. J'ignore comment ces gens courageux ont fait pour aller en mission avec un être pitoyable comme vous.

[Une autre jeune femme]: Vous êtes mesquin, minable et complètement insignifant. Vous feriez bien d'aller vous pendre, Brad Spitfire, parce que Icitte n'a absolument pas besoin d'un homme comme vous. J'ignore ce que vous complotez avec votre père dans le dos de Flavien, mais sachez que nous sommes toute une population contre vous!

On entendit alors toute une foule acclamer son accord avec la dernière dame ayant témoigner. Brad regardait par terre, nous sentions qu'il avait honte d'être ce qu'il est et d'avoir fait ce qu'il a fait. Malgré tout,aucune des centaines de personnes à l'intérieur de ce plateau de télévision éprouvait de la pitié pour lui.

[Charles]: Puis-je ajouter quelque chose? Feluette!

[Animateur]: On m'indique que c'est déjà tout pour l'émission d'aujourd'hui. Malheureusement, nous ne savons toujours rien à propos du complot des Spitfire. Tout de même,merci à nos trois autres invités,Charles Patenaude,Flavien Bouchard et Valence Leclerc. Peut-être auront nous la chance de vous recevoir une seconde fois lors d'un épisode futur. Dans quelques instants, "Qu'est-ce qui rôti avec Bob et Pascalin". Revenez nous la semaine prochaine,même poste même heure.

[Charles]: Mais logiquement,s'ils reviennent à la même heure,ils vont tomber sur le générique le la fin....

**

À sa sortie du plateau de télévision, Valence se rendait seule,vers sa voiture dans le stationnement. Charles marchait loin derrière elle. Il semblait se rendre à l'appartement à pied. Elle se demandait si elle devait l'inviter à embarquer dans la voiture. Après tout, son ancien appartement était sur le chemin qu'elle prenait pour se rendre à celui de Pétrolia et Flavien. De plus,ça lui donnerait un occasion d'enfin parler avec son ex-mari et peut-être, enfin avoir la chance de s'expliquer à propos de cet étrange baiser avec Bob. Il n'y avait pas une journée où elle ne pensait pas à lui. Vivre autant de temps séparé de l'être qu'elle aime l'avait aidé à ce rendre compte à quel point, au fond, elle tenait à lui. Valence était toujours dans le stationnement de la station de télévision, mais attendait pour démarrer sa voiture. Et puis,Charles passa a côté d'elle. Il ne lui addressa cependant pas un seul petit regard. "Et puis merde!" se dit-elle. "S'il voulait un lift, il n'avait qu'à pas m'insulter devant tous ces spectateurs." Elle démarra et quitta,en voyant,Flavien et Brad parler ensemble sur le trottoir.

[Flavien]: Écoutez Brad, à ce que je sache,ce que vous me cachez me conserne. Je promet de ne pas vous faire de trouble avec la justice ou peut importe,comme votre père vous disait,mais j'ai besoin de savoir.

[Brad]: Je ne vous raconterez certainement pas ça ici! Si vous m'attaquez sauvagement,comme nous sommes sur une rue visiblement déserte,il y aura personne,pour vous arrêter!

[Flavien]: C'est terrible à ce point là..?

[Brad]:Oui...

[Flavien]: Rendons-nous au Végé-taurent,pour parler,voulez-vous? L'ambiance est plutôt relax, et pour vous rassurer, il y a toujours plusieurs personnes en fin de soirée.

**

[Pétrolia]: Allo mon amour... Je t'ai regardé à la télé,tantôt.T'étais sexy... (regarde Brad) Pis vous,arrangez vous dont pour pas faire fuir mes clients.

[Flavien]: On va aller s'assoir sur la banquette près de la fenêtre. On ne mangera pas tout de suite.

Et les deux hommes allèrent s'assoir.Brad avait les yeux rouges * son regard était maussade.Visiblement,il regrettait. Mais il regrettait quoi? C'est ce que Flavien voulait savoir.

[Flavien]:Écoutez, nous sommes dans un endroit rempli de personnes,je peux même vous donner le couteau sur mon naperon. Maintenant que je suis sans défence,voulez vous bien me dire,une fois pour toute,ce qu'il se passe?

[Brad]: Tant qu'à avoir ça sur la conscience,je peux bien vous le dire.

[Flavien]: Et je veux la vérité,s'il vous plait.

[Brad]: Voilà ce que mon père m'a raconté...

[Rich]: Brad Spitfire! Que fais-tu ici petit connard?

[Brad]: Ne vous fâchez pas! C'est maman qui m'envoie... Elle est allé aider Mme DeBelleville avec sa jambe cassée. Elle m'a dit que tu allais me surveiller.

[Rich]: Toujours plaçé devant le fait accompli...C'est bon! Mais restes dans ton coin,ne me dérange pas et surtout,ne touches à rien. C'est un laboratoire,pas une salle de jeu du McDonald. Si tu causes un problème,c'est pas deux jours,mais six jours que tu passeras dans ta cage.T'as compris Brad?

[Brad]: Oui père.

[Rich]:(se penchant pour être à la même hauteur que le jeune garçon) Et si jamais,tu parles à qui que ce soit de ce que tu as vu ici,n'essaie même pas de t'imaginer ce que je vais te faire subir!

Et mon père alla s'assoir à son bureau. Il prenait des notes dans un calepin.Moi,j'étais fasciné.C'était la première fois que j'entrais dans le laboratoire de mon père. C'était merveilleux. Je me croyais dans un film de science-fiction. Il y avait une tonne d'objets dont j'ignorais l'utilité. Cependant,jamais je n'aurais osé y toucher. J'avais trop peur que mon père me fasse subir des sévices comme la semaine d'avant, lorsqu'il avait trouvé la poupée Barbie de ma cousine Vera,sous mon oreiller.

[Brad]: Papa?Qui est le monsieur dans le grand aquarium?Et pourquoi y a-t-il des tonnes de fils sur son front?

[Rich]: Ça,c'est un employé!(riant)c'est ce qui arrive lorsque tu es trop naif! J'effectue une expérience sur lui... Si elle fonctionne, je pourrais devenir un des plus grands savants de cette terre! Et toi aussi,Brad,si tu te forces à l'école et te prives de toute vie sociale, tu pourrais devenir un grand scientifique et exploiter de pauvres innocents pour parvenir au sommet de la gloire...Si tu savais comme c'est valorisant!

[Brad]: Et que vas-tu faire avec le monsieur?

[Rich]: D'abord,il faut absolument que je le laisse,dans cet aquarium sans oxygène,pendant deux semaines.Au bout des deux semaines,j'appuie sur ce gros bouton rouge,et j'admire le miracle ce produire!


Mon instinct me disait qu'en appuyant tout de suite,le miracle serait encore plus merveilleux. Et je voulais que mon père soit fier de moi. J'avais besoin de son amour.

[Brad]: Moi je crois que tu devrais appuyer tout de suite.

[Rich]: Non,écoute le spécialiste petit.NON!! Brad!! Qu'as-tu fait!!!



[Petrolia]: Hey les boys! Vous avez vu! C'est Bob à la télé! Regardez,je vais monter le son!

[Bob]: Après avoir mangé la pâte sur le pogo,insérez la saucisse sur du macaroni au fromage.Pour un résultat comme le mien,servez vous bien de vos dents,lorsque vous enlever la pâte à pogo.Prets à voir le résultat final?





[Flavien]: C'est ben beau,l'émission de Bob avec son tit-n'ami,mais c'est pas le moment. On regardera la rediffusion ensemble,ok?

[Pétrolia]: Ben laisse faire debord! Je pensais que tu serais fier de ton ami Bob moi.

[Flavien]: Donc,Brad,vous disiez??

[Rich]: Qu'as-tu fais sale jeune garçon! C'est trop difficile pour ta petite tête,ne toucher à rien? Regarde,la vitre a éclaté...Il y en a partout...

[Brad]: Papa,regarde!

[Rich]:Tu ne vois pas que je suis occupé à ramasser ton dégât!

[Brad]:Ton employé,il sort! Non!! Mangez-moi pas monsieur.J'suis petit,et tout maigre. Mon père lui,il est grand et bien dodû..!

[Rich]: Brad,veut-tu te taire! Mon esclave! Où est passé mon esclave?

[Brad]: Le monsieur est parti! Père,j'ai peur!

[Rich]:J'espère que tu as peur de ta punition,et non de l'homme! Car tu peux être certain que tu ne t'en sortiras pas comme ça! Ma gloire,ma fortune! À l'eau! Merci,Brad Spitfire!

[Brad]: Mais papa...Qu'est ce qu'il va faire le monsieur...Il va pas revenir nous hanter?

[Rich]: Hum... si je me fie à la dose d'hormones où le processus était rendu, il a besoin de trois choses: Du froid, de l'exercise, et du plaisir...sexuel. Son premier acte sera probablement d'aller faire du ski,sur en pente,et provoquer du plaisir avec la première gonzesse qu'il verra. Ensuite,il va probablement aller rejoindre ses confrères, dans la civilisation dont il fait maintenant parti. Mais ça,tu es trop jeune pour que je prenne la peine de te l'expliquer Brad.


* Attention * Message important à tous les lecteurs de "Icitte,c'est pas d'la gammic "
Tes paupières sont lourdes....Au compte de trois,du t'endormira...1...2...3.... Tu connais l'émission culte Dans une galaxie près de chez vous? Tu as vu tous les épisodes? L'oedipe Bouchard? Si c'est le cas, l'association des médecins d'Icitte aimeraient te prévenir que cet épisode n'était qu'une hallucination, causée par une surdose de gaz carbonique dans l'air. Vous n'en avez tiré aucune séquelle grave. Cependant,lorsque je claquerai des doigts, vous oublirez cet épisode,ainsi que Le prince cuisse de lion.
**Clac**


[Flavien]: Pente de ski..? Se pogner la première gonzesse qu'il verra? Non... J'espere pour vous que ce n'est pas ce que je pense Brad!

[Brad]: Je suis désolé...sérieusement...j'étais jeune vous savez!

[Flavien]: Si je n'ai jamais eu de famille,c'est à cause de VOUS! Grâce à VOUS,je n'ai jamais pu être aimé par mon père et par ma mère! Si j'ai été malmené de famille d'accueil en famille d'accueil ,par des adultes qui n'étaient interessés par moi seulement à cause du chèque à la fin du mois....c'est votre faute! Et ma mère elle! Elle est morte! Morte de chagrin,parce que...

[Brad]: Écoutez,je m'excuse

[Flavien]: Je m'en contre calisse! Et mon père,lui,il est où..? Hen! À quel endroit,l'avez-vous fait fuir??

[Brad]: Il est...avec d'autres E.T...

[Flavien]: ET! WO!! Comment ça E.T!!

Il n'en prit pas plus pour que Flavien sorte de ses gonds et s'élance sur Brad. Il était furieux,la rage était bien visible à travers ses yeux. Il possédait une force physique pas croyable, chacuns des coups qu'il affligeait à Brad résonnaient à travers tout le restaurant. En les voyant, Pétrolia était bien consciente qu'elle n'arriverais pas à arrêter Flavien à elle seule...Son réflexe fut d'aller chercher Serge,aux cuisines.

[Pétrolia]:Serge! Vient-en à la salle à manger!

[Serge]: Va falloir que t'attende! Mes spagettis asperges et épinards vont foirer,s'ils je ne les surveille pas.

[Pétrolia]: Ils les mangeront caoutchouteux,ça ne fera pas grand différence! Vite!

Au moment où Serge et Pétrolia arrivèrent devant la banquette des deux hommes, Flavien était debout et se redressait les deux manches. Brad,quand à lui,était étendu par terre...

____

* Non,il n'avait rien consommer
Razz --------

*clac* Vous pouvez-vous re-rapeller de l'excellent épisode,du mois,jusqu'à mon prochain chapitre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cookie
Fanfickeur(euse)
Fanfickeur(euse)
avatar

Nombre de messages : 26
Date d'inscription : 15/10/2005

MessageSujet: Re: [FT] Icitte,c'est pas de la gammic   Sam 15 Oct à 21:41

Chap 5:Un Brad magané
Au moment où Pétrolia vit Brad étendu sur le sol de son restaurant,elle alla immédiatement prévenir Serge. Ce dernier, quitta sa préparation de spagettis aux asperges sur-le-champ et accourra aux côtés de Brad. Les deux restaurateurs en herbe virent alors un homme,visiblement sans défence et maintenant , sans connaissance. Flavien ne l'avait pas manqué. D'ailleurs,ce dernier semblait avoir prit la fuite. Mais pour le moment, ça importait peu Pétrolia. À ce moment préçis,sa seule préoccupation était de sauver Brad.

[Serge]: Veux-tu que je m'occupe d'appeler les ambulances Pétrolia?

[Pétrolia]: Attend,je vais d'abord regarder si je peux quelquechose pour lui. Aide moi à le transporter dans la salle des employés.

Serge se dirigea vers les pieds. Pétrolia,elle,s'occupait de lui soulever la tête.

[Pétrolia]: Il pèse encore moins que je le croyais! Ok,déposons-le ici.

Les deux amis étendirent le scientifique sur une grande table, qui était placée au beau milieu de la salle des employés. Pétrolia couvrit le front de Brad d'une légère caresse. Elle avait pitié de lui. Elle était convaicue qu'il ne méritait pas ce que son amoureux lui avait infligé.

[Serge]: Il parait vraiment mal en point. Je vais aller prévenir les ambulances.

[Pétrolia]: Non,Serge... On va d'abord s'occuper de ses blessures. Je suis certaine qu'il a tout simplement perdu conaissance et qu'il retrouvera bientôt ses esprits. Va chercher ma trousse de secours,j'en aurai besoin pour appaiser ses plaies... Elle est rangée dans la salle à manger,dans le placard.

Deux secondes plus tard, l'androide était parti.

[Serge]: (pensant) Ça sent...les toilettes chimiques du marché aux puces St-Eustache...Non! Ce sont mes asperges! Elles vont brûler si je ne les enlèvent pas du feu!

Serge oublia alors le blessé, l'instant d'une seconde, voulant sauver son petit plat. Cependant,avant de se rendre à ses chaudrons, il se fit interpeller par un homme grasouillet,parlant avec un drôle d'accent.

[Homme]: Poldonez moi mousieu. Depuis quand zotes-vous en seurvice ?

[Serge]: Depuis ce midi.

[Homme]: Ho! Alorer ce n'est pas vous qui z'avez pli ma commande.

[Serge]: J'ai quelques trucs à régler et je viens vous la prendre,vous voulez?

[Femme]: (criant ,à partir de l'autre extrémité de la salle à manger) Venez-ici jeune homme!

[Serge]: Qu'est ce qu'il y a ?!

[Femme]: L'homme ayant perdu ses esprits tout à l'heure...C'est bien le misérable qui était au talk-show de monsieur L'écuyer tout à l'heure?

[Serge]: Oui,c'est lui.

[Femme]: Va-t-il mieux?

[Serge]: Je dois malheureusement vous dire qu'il ne semble pas se remettre....pour le moment.

[Femme]: Dieu soit loué!

[Serge]: (pensant) Bon...Mes asperges...Non..! Brad..! Où cette trousse est-elle! Depuis quand on joue de la musique techno ici? Non,c'est..! C'est l'alarme d'incendie! *Serge pète une fiouse *

[voix de Pétrolia]: Serge! Que fais-tu! Ça va pas bien pour Brad..


******************
[Valence]: Je suis arrivée dès que j'ai pu! Mon Dieu! Flavien ne l'a vraiment pas manqué...

Le scientifique était étendu dans un grand lit, fait de barreaux en métal. Il était vêtu de la classique jaquette bleue qui vient en bonus avec un séjour à l'hôpital. Une couverture en laine avait été posée à ses pieds,afin de l'aider à conserver sa chaleur. Il respirait à l'aide d'un masque. Son visage était couvert de pansements.

[Bob]: Y'a l'air de s'être battu avec une vieille propriétaire de bonbonnière qui vient de voir 2 voyous voler une boîte de chocolat blanc. Flavien ne l'a vraiment pas manqué...

[Pétrolia]: Bob...Tu es venu...Merci,c'est gentil.

[Valence]: (d'une voix plutôt timide) Salut...Bob.

Malgré elle, ça faisait très étrange à Valence de revoir Bob à la suite du baiser qu'ils s'étaient échangé dans son cabinet. Elle voulait régler cette situation,en parler avec Bob afin de mettre tout au clair. Mettre au clair que malgré les embarras que cette caresse bucale a causée, elle n'en voulait aucunement à Bob. Elle ne voulait aucune tension entre eux, et même retrouver le vieil ami qui lui rendait visite le dimanche matin lorsqu'il sentait une odeur de crêpes, par exemple.

[Valence]: Bob...Viendrais-tu à la cafétéria avec moi? On pourrait jaser un peu..

[Bob]: Volontier! J'ai pris une grosse assiette de leur pâté chinois truite-celeri en entrant dans l'hôpital... et je me cherchait justement une excuse pour aller en prendre une deuxième!

**********
[Pétrolia]: Flavien... Comment as-tu pu faire une chose semblable à ton ancien collègue? Toi qui est toujours gentil, serviable, docile...Tu es l'être envers qui j'avais le plus confiance... J'aurais mis ma vie entre tes mains...entre tes belles petites mains qui t'ont servies,aujourd'hui, a défigurer Brad. Comment t'as pu faire une chose pareille,hen! Comment Flavien! Pourquoi...?

[Charles]: Mon dieu! Flavien ne l'a vraiment pas manqué... Pétrolia...Ah Pétrolia...

Au moment où Charles pénétra dans la chambre d'hôpital et vit Pétrolia parler seule, les larmes aux yeux, il ne pu faire autre chose que de d'aller consoler la jeune femme.

[Pétrolia]: Pourquoi c'est à lui que c'est arrivé! Han!

[Charles]: Chut....Calme toi...Moi aussi,j'suis très attristé par ce terrible évènement...

[Pétrolia]: Terrible? C'est monstrueux!

[Charles]: (ne sachant pas trop quoi rajouter) Arrête de pleurer... Vois le côté moins sombre des choses... C'est tout de même drôle. Te serais-tu imaginé une seule seconde pleurer pour Brad?

[Pétrolia]: Brad! Bien voyons! Ok,Brad s'est fait cassé la yeule, mais après 78 côtes foulées, 92 poignets virés, 147 cheveux cassés,24 yeux revirés dans le même trou... On commence à être habitués. Si j'ai de la peine,c'est pour mon beau ptit Flavinou... Pour régler ses comptes de cette façon,il doit vraiment avoir vu le côté Américain des Amériques... Star Académien de la musique...

[Charles] Je sais,je sais Pétrolia...mais ne t'en fait pas...

Un bruit se fit alors entendre. Non,ce n'était pas un vaisseau de gens procréés par l'intervention d'une hygiéniste dentaire de la planète Mars puis d'un joueur de banjo de Saturne. C'était tout simplement Bob et Valence qui revenaient de leur petite escapade à la cafétéria.

[Valence]: Charles! T'es là..!

[Charles]: Valence...Bob.

[Valence]: Salut... Du nouveau pour Brad?

[Pétrolia]: Non...toujours inconcient.

[Bob]: C'est bien le fun regarder Brad faire un gros dodo,mais Flavien, il est rendu où?

[Pétrolia]: J'en sais rien! Il n'est pas rejoingnable...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cookie
Fanfickeur(euse)
Fanfickeur(euse)
avatar

Nombre de messages : 26
Date d'inscription : 15/10/2005

MessageSujet: Re: [FT] Icitte,c'est pas de la gammic   Sam 15 Oct à 21:49

CHAP6: La route de la rancoeur

Il avait l'impression de marcher depuis des heures. Son corps était un fardeau trop lourd à porter. Ses jambes le supportait péniblement, et s'il avait eu assez d'énergie pour réfléchir,il se serait probablement demandé comment ses pauvres jambes épuisées arrivaient à le traîner. Chacuns de ses pas résonnaient à travers cet endroit. Quel endroit? L'homme n'arrivait même plus à distinguer où il se trouvait. Il était entouré d'éléments flous,avançait vers l'inaccessible. Jamais il n'avait été aussi troublé. L'affaiblissement envahissait son corps et jamais n'avait t-il eu cette sensation nouvelle de ne plus appartenir à lui-même .
Et peut importe cette route interminable qui ne semblait pas s'achever...L'homme décida qu'il en avait assez de lutter, la paresse l'emporta et il se laissa emporter par les démons du sommeil.

*******
- Ça faisait longtemps que je n'avais pas passé une bonne nuit de sommeil comme ça!

Sous le coup de la fatigue,l'ex membre d'équipage du Romano Fafard ne se rendit pas immédiatement compte de l'endroit où il se trouvait. Ce n'est que plusieurs minutes plus tard, lorsqu'il vit le baluchon qui lui servait d'oreiller,qu'il se rendit compte qu'il n'était pas chez lui.

Puis,soudain,en ouvrant les yeux,la mémoire lui revint peu à peu. Il se souvenait de cette route...Cette route qu'il parcourait la veille...Cette route se trouvant devant lui... Il devait continuer à la parcourir... L'homme avait un étrange poid sur la conscience... Il était convaincu que c'était cette route. Cette route maudite...

- La traverser... La traverser au plus vite...

Il empoigna sa veste,son baluchon puis reparti. Heureusement pour lui, tout n'était pas aussi pénible que la veille... Il réussisait enfin à voir devant lui, ce qui le rendait drôlement plus confiant à avancer.

Puis,il commenca il s'impatienter. Il devait bien marcher sur ce chemin depuis... Depuis combien de temps déjà? Il n'arrivait pas à répondre à cette curieuse question qui lui rongeait l'esprit. Peut être avait-il également perdu la notion du temps?

C'est alors qu'il vit la fin. Il n'en croyait pas ses yeux... Son calvaire s'achevait,il pouvait clairement apercevoir ce chemin,qui terminait. Cette découverte, qui le rendit d'abord fou de joie lui foutu ensuite terriblement la trouille. Le monde semblait se terminer au bout de cette éternelle route... Pas un lac, pas une ruelle, pas une station d'essence... Rien ne se trouvait à la suite de ce chemin. Faire demi-tour? Il n'y songeait même pas. Une force indescriptible lui en empêchait.

- C'est ça mon destin? Périr au fin fond d'un cul-de-sac, avec comme seul compagnon,cet affreux...sac? Non,ça ne peut pas se terminer ainsi! Pour une fois,dans ta vie,c'est le temps de faire un homme de toi! Tu vas prendre tes mains...et creuser!

Puis il s'exécuta sous ses propres ordres. Nous pouvions l'entendre se lamenter, dire de nombreux « Pouah! C'est sale!» «Mes mains,mes pauvres petites mains» «J'en ai plein les ongles!» Mais malgré tout,il n'abandonna pas. Même qu'au bout d'un certain temps, son creux devint assez profond pour qu'il puisse s'isser à l'intérieur et finalement...tomber dans un autre monde.

****
-Wow! Enfant,on m'avait toujours dit qu'en creusant un gros trou,j'allais me retrouver en Chine,mais j'avais jamais cru que c'était vrai!

-Pauvre mec...Autant te prévenir,tu n'est pas en Chine. Si vous êtes ici,c'est parce que vous voulez prendre votre destin en main. En fait, vous n'avez plus le choix. Votre nom?

Encore une fois,il ignorait où il se trouvait... Il était tombé de cet immense creux sans avoir la moindre douleur... Il était devant une dame qui devait frôler la cinquantaine,aux cheveux frisés et remontés. Elle portait des lunettes qui étaient posées sur le bout de son nez.

-J'ai dit,votre nom?

-Brad Spittttfire

-Très bien. Prenez un numéro. Allez vous asseoir. Vous serez appellé dans un court délai,j'imagine, puisque les cas désespérés sont traités en premier.

Il n'osa même pas lui poser de question.Tout ceci était trop étrange... Il alla camper un siège,dans cette salle d'attente croyant ne pas trop avoir le choix. Heureusement, il n'était pas le seul à y être. Il alla aux côtés d'une jeune dame et décida d'amener la conversation.

-Ça fait longtemps que vous attendez ici? demanda Brad

- Si ça fait longtemps! C'est pas pour rien qu'ils nous apellent des patients! J'attends ici depuis des jours!

-Moi,dit Brad, ils m'ont fait traverser une immense avenue,puis...

«M. Brad Spitttfire,prié de se présenter immédiatement.Prenez la porte 666-333»

Le scientifique salua la dame avec qui il eut une brève conversation.
Il ouvrit cette porte aux six numéros et y aperçu des escaliers. Des centaines d'escaliers éclairés par une lumière bleue. Les marches se montaient seules. Brad n'avait pas à fournir le moindre effort. Il se sentait enfin bien dans son être et léger comme une plume. Puis,il arriva devant une porte. Avant même qu'il eut le temps de frapper,on lui dit "Entrez!"

Brad pénétra alors dans la pièce. L'homme était assis dans son immense siège. Il se leva et serra la main du scientifique.

- Vous êtes bien Brad?

- Oui..Et vous,vous êtes...Le Père Noel! J'en crois pas mes yeux! J'en était sûr... Je savais que vous existiez! Vous voulez me parler de la dernière lettre que je vous ai envoyé?

-En fait non,vous vous trompez d'individu. Mon nom est Pierre. Saint-Pierre. Vous êtes mort et je vous annonce que les 5 prochaines minutes sont celles qui décidront si votre âme passera le reste de l'éternité au ciel ou...en enfer. Veuillez vous asseoir.

-Mort? Comment?

- Votre ami vous a étouffé avec un pain baguette.J'ai même la scène,sur vidéo...Vous voulez voir?

- Non... Ça va être correct! Mais pitié,Monsieur le Saint! Envoyez-moi pas au feu! C'est chaud,ça brûle, et ça fait maaaal.

- Pour cela, voyons voir vos bonnes actions. Un instant,je les retrouve sur mon ordinateur...

-Wow! C'est pas de la charogne,les ordinateurs du ciel! Même la Spitttfire corporation n'a rien d'aussi évolué.

- C'est bien beau,mais c'est tout de même lent...répondit le Saint. Je n'arrive pas à downloader le fichier...Bien voyons,ça ne s'affiche pas! Bordel de Jésusse! Ah non,j'ai compris. Vous ne comptez qu'une bonne action,à votre historique. Vous avez quitté la terre en 2034.

- C'est exact. Votre ordinateur semble mélanger ma biographie à mes bonnes actions...

-Non,pas du tout. Nous avons fait le tour du sujet,corrigez-moi si j'me trompe? Vos actions Contre Nature maintenant. 76 256 145 résultats disponible. Fiou.. Ça commence fort... Vous avez fait tué votre grand-père par une souffleuse....Vous avez accouché...

**~**********~*********~**

- Écoute...tu me jures que tu ne ressens rien pour elle..?

- Moi,voler l'amoureuse d'un ami,jamais. De toute façon Charles, tu le sais bien...Les femmes,c'est terminé pour moi.

Bob et Charles entamaient une grande conversation homme à homme dans le hall de l'hôpital national. Il virent alors arrivée Valence,qui avancait vers eux le pas rapide. Elle leur dit avec une voix extrêmement rauque:

- Je viens de discuter avec le médecin spécialiste... Brad n'est plus dans le coma les gars...

-Quoi! C'est génial,répliqua Charles.

- Attendez,les gars,avant de vous réjouir... Brad a rendu l'âme. Il n'est plus.

- Brad est plus quoi?

- Brad est mort,Bob! S'écria Valence. Il s'est éteint la nuit dernière... Ils viennent de s'en aperçevoir...

Valence,qui avait de plus en plus de difficulté à parler, avec son immense boule dans la gorge et ses larmes qui coulaient réussit finalement qu'à rajouter :

-Notre petit Flavien a tué...l'a tué.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cookie
Fanfickeur(euse)
Fanfickeur(euse)
avatar

Nombre de messages : 26
Date d'inscription : 15/10/2005

MessageSujet: Re: [FT] Icitte,c'est pas de la gammic   Sam 15 Oct à 21:51

Chap 7: Descente ou enfer

Le monde s'était arrêter de tourner. Tous les bruits, toutes les personnes dans le corridor de l'hôpital passaient inaperçus pour Charles,Bob ainsi que Valence.

[Bob]: Brad est mourru...

[Charles]: Dans le sens de défunté...?

[Valence]: Oui...Arrêtez...J'vais me remettre à pleurer... Faut le dire à Pétrolia,elle...elle est où?

[Charles]: Elle est allé chercher Serge..Et par le fait même, vérifier si elle ne pourrait pas avoir signe de vie de Flavien.

[Valence]: Flavien! Il fait bien d'aller se cacher...

[Bob]: C'est drôle... Je m'étais toujours imaginé la mort de Brad comme un ultime combat remporté... Je croyais que j'allais vivre ça comme une grande jouissance intérieure... À la limite,je nous imaginais tous chanter "Nananana nananana,héhéhé,good bye". Pourtant, quand je regarde ça, c'est pas drôle. Même que... j'ai le goût de me mettre à pleurer moi aussi...

[Valence]: Viens dans mes bras, Bob...

Les deux amis se firent une immense accolade. L'émotion s'était emprise d'eux...Plus rien ne les importait. Pleurer,pour oublier... Crier pour s'exprimer... Sangloter pour le détester... Tant d'émotions leur traversaient l'esprit qu'ils ne savaient plus qui plaindre, à qui en vouloir... Valence lui dit alors un simple:

[Valence]: Ça va aller?

[Bob]: Oui...je crois que oui... Attend... Où est rendu Charles?

[Valence]: Il s'est sauvé lui aussi. J'vais aller lui parler seul à seul...

**
[Valence]: Pourquoi es-tu parti?

Charles était assis sur un affreux banc en cuir,dans la salle d'attente. Ses coudes étaient déposés sur ses genous,puis son visage enfouit dans ses mains.

[Charles]: Ma belle Val... Je t'aime tellement.

[Valence]: Mais on s'est laissé Charles. Tu m'as quitté car tu étais jaloux de Bob.Tu ne pouvais plus me faire confiance...

[Charles]: Je sais. Mais écoute Valence... Avec ce qui est arrivé à Brad,on s'en rend bien compte. La vie est si courte...

[Valence]: Je sais,je sais. Mais si tu m'aimes tant,comme tu dis... Pourquoi es-tu allé à ce talk-show?

[Charles]: Tu y est allé,toi aussi.

[Valence]: Regarde! Tu es toujours en train de mettre le blâme sur l'autre...

[Charles]: Je suis allé à cette émission de télé car j'en voulais au monde entier de m'avoir enlever ma raison de vivre. Je voulais exprimer ma douleur, mon désespoir. Malheureusement, rien ne s'est déroulé comme je l'aurais voulu.

[Valence]: Te rends-tu seulement compte ce que tu m'as fait avec ton orgeuil d'homme? J'peux pas croire que tu aies rompu, sans me laisser m'expliquer. Pas après aussi longue fréquentation Charles. On a vécu des choses...des tas de choses. Je croyais qu'on était unis moi! Laisser quelqu'un sur un coup de tête... C'est prendre l'amour comme un simple jeu,à mes yeux. J'accepte pas ça Charles...

[Charles]: Je suis qu'un idiot... Je l'ai bien vu, en écoutant l'enregistrement de l'émission. Tout est ma faute... Je m'en veut tellement. Je ne suis plus rien sans toi. Et je peut t'aimer proprement. Laisse-moi te le prouver... Donne-moi ma chance.

[Valence]: Tu m'excuseras,mais je vais aller voir si Brad est toujours ici.

[Charles]: Ils doivent l'avoir déjà transporté au centre mortuaire...

[Valence]: Je vais aller demander à un médecin.

[Charles]: Attend... Que ressends-tu pour moi? J'ai besoin de savoir.

La jeune femme regarda Charles. Ses petits yeux,déjà extrêmement irrités par l'émoi que le décès de Brad venait de causer se remplirs d'eau. Elle ne voulait pas lui céder la victoire si rapidement,mais elle n'en pouvait plus. Valence s'effondra en larmes.

[Valence]: J'ai tellement besoin de toi Charles... T'avais pas le droit de me laisser! Serre-moi dans tes bras! J'en ai besoin...

[Charles]: Chut,chut,chut...Ça va aller...

[Valence]: Je t'aime tellement...puis j'te déteste trop pour ça! Tout serait tellement plus simple si tu n'étais pas dans ma vie... Mais pourtant,je ne suis pas capable de me passer de ton magnifique sourire qui me fait tout oublier... Tes paroles pleines de sens que je déguste d'un mot à l'autre. Ton petit air sympatique,ton petit air piteu... T'es la première merveille du monde... Je ne peux simplement pas t'oublier Charles... Je m'ennuie tellement...

Les deux se serrèrent alors dans leurs bras. Un léger sourire s'éprit alors de leurs deux visages. Visiblement,ils étaient heureux de se retrouver.

[Bob]: J'suis content que vous voir ensemble! Je ne veux pas gâcher ce beau moment, mais le docteur a demandé à vous voir..

***
[Médecin]: Ça ne s'est jamais vu dans l'univers de la médecine... J'ignore comment expliquer ça.... Est-ce une erreur de nos machineries ou un véritable phénomène... J'en ai aucune idée.

[Valence]: Allons-nous pouvoir aller lui parler?

[Médecin]: Pour l'instant, il dort.Cependant, il se remet incroyablement vite de son coma. Je lui ai rendu une brève visite tout à l'heure, il était conscient et réussisait à me répondre. Votre ami est extrêmement chanceux.

***
[Bob]: Il ouvre les yeux!

[Valence]: Brad... Vous nous entendez?

[Brad]: Vahhhence! Booo..be! Chales!Mes ammmis...

[Bob]: Avez-vous vu le tunnel?

[Valence]: Voyons,Bob! Faut pas lui dire ça. Vous savez d'où vous venez Brad?

Puis,malgré ses bégayments, Brad leur raconta ce qu'il avait vu. De la déserte route interminable au trou qui le fit atterrir dans la salle d'attente de St-Pierre, il expliqua chacun des détails dont il se souvenait.

[Brad] ... Puis, aprèèès aore dit mes 76 256 000 quèque act...ions "Contre Nature" , Saint-Pieurre m'a dit:
« J'en suis bien désolé, Brad Spitttfire, mais avec un dossier ainsi, je craint que ni le paradis et ni l'enfer veuille de vous. Retournez donc dans votre patelin pauvre minable... »

Tous étaient étonnés. Si Brad disait vrai, il avait vu...la mort.Cependant, avant même que chacuns d'eux eurent le temps de lui poser leurs questions sur " l'au delà ", Pétrolia pénétra dans la salle d'hôpital,accompagnée de Serge. Ils semblaient énormément bouleversés,particulièrement la jeune femme...

[Charles]: Serge,Pétrolia... Souriez les amis! Regardez! Brad revit!

[Valence]: C'est incroyable non!

[Bob]: Ôtez cette face d'enterrement de votre visage.... Y'en a pu d'enterrement!

Malgré tout, ils demeuraient l'air maussade... Pétrolia sortit alors une envellope jaune de son manteau.

[Pétrolia]: J'ai trouvé ça...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cookie
Fanfickeur(euse)
Fanfickeur(euse)
avatar

Nombre de messages : 26
Date d'inscription : 15/10/2005

MessageSujet: Re: [FT] Icitte,c'est pas de la gammic   Sam 22 Oct à 11:48

Icitte,c'est pas de la gammic : L'épilogue

30 mai 2043
À l'amour de ma vie,

Il y a déjà quelques années de cela, alors que j'avais l'habitude de faire face à d'étranges créatures avec mes confrères, la plus segneuriale de toutes arriva à l'improviste dans ma vie. Je l'appelle créature car elle n'est pas un simple être vivant. Cette jolie jeune femme pétillante, brillante et enchanteresse a su me faire goûter au vrai bonheur,tel que je n'aurais jamais cru pouvoir le vivre un jour. Elle est la première et la seule merveille du monde...Un simple sourire de sa part t'apporte une force,un pouvoir indescriptible. Ses yeux brillants donnent l'envie de vivre,de croire en la vie. Sa seule présence apporte une satisfaction qui même après des lustres,ne s'estompera jamais.

Pétrolia, c'est le jour où tu t'es enfin trouvée dans ma vie que j'ai pu me trouver. Qu'importait la mission, la Terre et tout le tralala. Jour après jour, j'apprenais à te connaitre. C'est ce qui me fit avancer dans la vie.

Toutes ces soirées passées,assis dans l'un des couloirs du vaisseau à parler...parler de notre vie,notre passé,nos espoirs... À toutes les fois où j'aurais tout simplement aimé te dire que mon seul espoir, c'est de pouvoir me retrouver avec toi,enfin heureux. Toutes ces nuits où je suis retourné vers ma chambre,désuet. Toutes ces larmes qui ont coulées,le plus silencieusement possible pour ne pas me faire remarquer , car je te croyais trop divine pour pouvoir t'intéresser à moi.

Tu m'as prouvé qu'on peut toujours espérer dans la vie. Le jour où nos deux âmes amoureuse se sont enfin réunies, j'y croyais à une vie merveilleuse. La vie que nous aurions vécu...

Ensemble, nous étions plus forts que tout. Chacun des baisers que tu m'offrais étais un délice exquis et incomparable.À tout coups,tu me faisais monter au 8e ciel,le 7e étant celui dans lequel je me trouvais chaque jour.
J'ai été prévilégié de recevoir ton amour. Je ne t'en ai probablement jamais assez remercié. Je ne te l'ai jamais rendu non plus.

Puis,ce jour est arrivé.Brad a dit toute la vérité... Pourquoi je m'en suis pris à Brad alors qu'en fait, il n'a qu'écopé les stupidités de Rich Spitfire... Je n'en sais rien. Probablement mon côté inhumain qui ressort. Une chose qui est sûre, je ne peut continuer à vivre normalement en sachant que je suis le résultant d'une conspiration si immorale. Je n'aurais pas dû venir au monde. Moi qui ait tenter pendant si longtemps de trouver un sens à ma vie; je l'ai trouvé. Ma vie ne peut avoir un sens.

Tu mérites mieux que moi,Pétrolia,tu mérites mieux que moi...

J'aurais aimé pouvoir continuer de vivre tranquillement ma petite vie avec celle que j'aime, mais le passé me ratrapera toujours,un jour où l'autre. Je suis l'oeuvre d'un félon. Personne n'a su arrêter Rich Spitfire et ses barbares expériences de laboratoire. Et regarde moi,aujourd'hui, j'assome Brad jusqu'à l'évanouissement. Je ne suis pas mieux.
Cependant,j'ai le pouvoir de mettre fin à l'erreur,l'erreur qui a fait mettre fin à la vie de ma mère.

Au moment où tu trouveras cette lettre,ma belle, il sera trop tard. L'erreur sera réparée. La corde que j'ai dans mes mains en ce moment sera suspendue,et liée à ma gorge... La chaise va déjà être poussée...

Tu m'en voudras... Cependant,rendre l'âme ,c'est la meilleure solution.

Je veillerai sur toi, tâche d'enfin pouvoir vivre ta vie. Crois-en toi Pétrolia, tu es invincible.

Ne t'en fais pas pour moi... Ma fin approche et je me sens enfin libre,libérer d'esprit. Je n'aurais jamais dû me trouver ici et je le sais...Ma place est là-bas...

Je t'aime,
Flavinours
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [FT] Icitte,c'est pas de la gammic   

Revenir en haut Aller en bas
 
[FT] Icitte,c'est pas de la gammic
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dug-fanfics :: La planète Fanfic :: La bibliothèque de Serge-
Sauter vers: