Dug-fanfics

Fanfictions
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 [OS][16+/R][slash] La mémoire est une faculté qui oublie

Aller en bas 
AuteurMessage
drakys
Fanfickeur(euse)
Fanfickeur(euse)
avatar

Nombre de messages : 39
Localisation : dans mes pantalons
Date d'inscription : 02/10/2005

MessageSujet: [OS][16+/R][slash] La mémoire est une faculté qui oublie   Lun 10 Oct à 20:36

La mémoire est une faculté qui oublie
par drakys
classement; 16+
notes; certainement pas à moi, plutôt à claude legault et pierre-yves bernard. bien que non-explicite, contient une relation homosexuelle. et c'est à peu près ça. ah oui! et c'est écrit pour sophie, en guise de cadeau de noël. whee-nage!

Brad n'était pas certain de la façon dont il s'était retrouvé dans une telle situation. Pas qu'elle lui était déplaisante, mais il était certain qu'à la base, ce n'était pas exactement comme ça que ça devait se passer.
Il se rappelait assez bien les prémices: une autre de ces innombrables et odieuses tempêtes de météorites. Le vaisseau secoué comme un grain de popcorn solitaire oublié au fond d'un sac écrasé qu'on jetait impitoyablement dans les poubelles d'un cinéma.
Le capitaine capitainant avec des airs insupportables de dieu sur terre. Évidemment, c'était ce que le scientifique de bord aimait à voir dans son attitude: il n'en était que plus aisé de le mépriser complètement.
Le primate au volant qui essayait de les tuer tous et la palourde au radar qui essayait, pour ne pas rester en reste, de mettre une fin prématurée à leurs jours.
L'énervé de la gâchette dans sa tour, essayant de faire échec et mat sur tout ce qui bouge.
Et lui, Brad, pris dans la tourmente sans avoir demandé à y mettre, oh non monsieur.
Au moins, ça c'était tassé. Comme son déjeuner d'ailleurs. Il n'aurait pas pu énoncer avec certitude si c'était le vaisseau ou la tempête qui s'était tassé le premier, mais au moins, ça ne bardassait plus. Donnant du même coup des chances à son estomac de revenir à son emplacement habituel.
Retour à la salle de repos, où d'une façon inexplicable, le mercenaire était arrivé avant lui. Peut-être l'espace blanc dans sa mémoire signifiait qu'il avait perdu connaissance vers la fin de la tempête. Peut-être que le mercenaire avait réussi à se démolaculariser du poste de combat et à se remolaculariser dans la cabine.
Brad secoua la tête, la fatigue commençait à se faire sentir: comment expliquer autrement ce genre d'idées totalement incohérentes?
Il essayait encore de percer ce mystère quand une partie de son cerveau disjoncta. D'un autre côté, il avait sous les yeux un spécimen homo sapiens du même sexe, présentement en train de se débarrasser de son chandail sans raison apparente. Bon d'accord, il avait cru comprendre que le mercenaire avait baragouiné quelque chose à propos d'aller prendre une douche.
Brad commença à trouver ses vêtements étouffants.
Plusieurs facteurs décidèrent d'entrer en jeu en même temps d'une façon hautement désordonnée. Les filaments d'un peu trop de répression, cette vision tentatrice devant lui agissant comme catalyseur, l'accumulation de tensions diverses jumelée à une sévère abstinence due à la peur complètement irrationnelle de devenir sourd...
D'une manière ou d'une autre, son système moteur se mit en route.
Il se rappelait très bien être apparu à deux pouces du blond au moment où il se retournait pour une raison x ou y. Probablement pour aller chercher une serviette avant d'enlever le reste de ses vêtements. Il se rappelait aussi très bien avoir posé ses lèvres sur celles de l'autre homme.
Il n'avait aucun problème à se souvenir de la seconde et quart de choc, suivie d'une réponse enthousiaste. Aucune hésitation quant à se rappeler le petit pas de danse esquissé par leur langue respective pendant l'étreinte emportée.
C'était après que les choses étaient devenues un peu plus floues.
Le lit du mercenaire était tout près, placé derrière eux comme pour lui faciliter la vie. Il l'y avait donc poussé. Une fois le blond sur le dos, rien de plus facile que de le délester de ses pantalons déjà détachés. De glisser une main dans ses boxers, histoire de tester dans un moment fugitif la qualité de la marchandise, avant de les lui enlever et de les jeter au sol. Une pause pour enlever sa propre veste et faire de ses bottes, pantalons et sous-vêtements une réplique miniature de montagne par terre.
Ça devenait encore plus flou à partir de là.
Des gestes rapides, marque d'un zèle partagé. L'accomplissement de chaque mouvement fait avec un emportement près de l'exubérance. L'établissement d'un rythme régulier aux subtiles variations. Les doigts de l'un enfoncés dans la peau du dos de l'autre. Musique d'accompagnement: gémissements étouffés, l'occasionnelle plainte, respirations rapides.
Complètement flou.
…Si c'était lui qui avait fait les premiers pas, et aussi lui qui avait pris le contrôle… Qu'est-ce qu'il faisait sous Falbo?
Ce n'était pas exactement comme ça que ça devait se passer.

(décembre 2003)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://drakys.livejournal.com/
 
[OS][16+/R][slash] La mémoire est une faculté qui oublie
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mot de passe Carte Micro Sd
» Traxxas 1/16 SLASH 4x4 VXL
» Figurines mémoire 44
» [AIDE] Problème de mémoire interne faible
» Colonne d'Helfaut érigée à la mémoire du Duc d'Orléans

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dug-fanfics :: La planète Fanfic :: La bibliothèque de Serge-
Sauter vers: