Dug-fanfics

Fanfictions
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 [FT] Toute une rencontre (PG)

Aller en bas 
AuteurMessage
M@rie
Fanfickeur(euse)
Fanfickeur(euse)
avatar

Nombre de messages : 294
Age : 27
Localisation : Perdue dans mon imagination
Date d'inscription : 12/02/2005

MessageSujet: [FT] Toute une rencontre (PG)   Dim 7 Aoû à 21:49

Titre : Toute une rencontre
Auteure : Marie-Ève M.
Email : marie7680@hotmail.com
Genre : Drama.
Résumé : L'Histoire des parents de Flavien.
Rating : PG 13
Disclamer : Tout l'univers de Dans une galaxie près appartient à Claude Legault et Pierre-Yves Bernard. Je ne possède rien de tout ça. Cette fanfic n’est pas commerciale, seulement personnelle et je ne fais pas d’argent en écrivant ça.

------------------------------------------------

Prologue


Le seul rayon de lumière qui éclairait faiblement la salle ne fut pas suffisant pour me faire éviter la chaise roulante qui avait faire exprès pour être dans mon trajet aveugle.

-Aie ! Non, Richard, pas ici, on va se faire s’pogner…

C’est à ce moment qu’il me tends la main pour me guider dans l’obscurité totale, en me soufflant un faible ‘’chut ! Si t’arrête pas, là, on va se faire repérer !’’. Je m’y cramponne donc, convaincue que je suis à l’abri de m’écraser contre un autre équipement de réadaption.

Quelques instants plus tard, je me retrouve, en rigolant, appuyée contre un matelas juste à coté de cette chaise encombrante qui absorbe ma chute malhabile. Il vint me rejoindre, en m’enlaçant, amusé :

-T’as pas l’tour dans le noir !

Je tourne mon visage vers lui et je lui demande, faussement insultée :

-Pourquoi tu voulais que je vienne me casser la gueule dans le noir !

-Parce qu’il faut bien fêter notre dernière soirée dans cet hôpital, pis nos quatre mois de vie commune, tu crois pas ?

-Ah bon, si c’est pour ça, je veux bien essayer souffrir pour toi.

Avec une précision que je n’avais pas prévu, ma bouche atterrit bel et bien sur la sienne et j’attrape la première chose qu’il me tombe sous la main, son soulier, avec un projet passionné aussi précis en tête.

Mon estomac en tumulte veut alors me sortir par la gorge, c’était bien le moment pour avoir la nausée ! Je me détacherai de son emprise en priant pour que ça passe mais il l’avait remarqué que je n’allais pas bien.

-Ça va, Ellie?

Le moment que j’avais le plus redouté quand le positif est venu tout chamboulé était inévitable, à présent. Alors, je pris une profonde inspiration et je lui annonçai :

-Et si je te disais qu’je suis enceinte ?


Dernière édition par le Dim 7 Oct à 9:52, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
M@rie
Fanfickeur(euse)
Fanfickeur(euse)
avatar

Nombre de messages : 294
Age : 27
Localisation : Perdue dans mon imagination
Date d'inscription : 12/02/2005

MessageSujet: Re: [FT] Toute une rencontre (PG)   Lun 8 Aoû à 18:44

01. Hasard


La surface poudreuse l’éblouissait et elle n’apercevait plus grand-chose avec son casque sur la tête. Sauf qu’elle se ravissait toujours en se disait que c’était sûrement une des dernières fois qu’elle pouvait profiter d’une vraie tempête de neige avec la folie des humains qui se concrétisait de jour en jour.

Et dire que plus jeune, les hivers avaient été très rudes, jamais elle se serait doutée que tout le contraire allait ébranler son travail.

Et en regardant un gamin slalomer quelques mètres plus loin, la jeunes femme se dit que les futurs humains à venir allait écopés par la faute de leurs prédécesseurs.

Distraite, Ellie ne portait plus tellement attention à la piste compactés de gens, même si c’était une journée de boulot chargée, elle se lassait distraire par le déluge de flocons du ciel.

Elle fit manœuvre de tourner à gauche pour prendre un autre chemin et par un hasard qu’elle ne vu pas arriver de plein fouet, un skieur peu habitué, débutant sans doute, était dans la mauvaise voie.

Elle voulut l’éviter, freina au dernier moment mais c’était trop tard.

Le choc se pointa, comme tout les chocs, celui-ci fut déchaîné, brutal.

Elle poussa un hurlement, éjectée de la motoneige, ne sentant soudainement plus le bas, une douleur presque fantôme. Tout ce qu’Ellie se disait intérieurement, désarmée, ankylosée, c’était :

L’autre personne… l’autre personne… il faut que j’aide avec que j’devienne paraplégique…

Sa figure était pleine de neige rougeâtre, elle était toute étourdie, mais parvenue à repérer le corps de l’homme par très loin, la motoneige pratiquement contre lui. Elle essayait de se relever mais il semblait que c’était trop effort, trop difficile, elle n’y arrivait pas.

C’était vraiment idiot comme situation pour une secouriste comme moi… trop idiot.

Et elle perdit connaissance…



La première chose qu’Ellie vit, à son réveil, fut, un homme à l’allure étrange, couché dans le lit voisin, tout aussi blessé qu’elle, complètement bouleversé, qui se mit à se confondre en excuses.

-Oh, oh, mamzelle, j’suis vraiment désolé…



''J’ai rencontré ton père au mont St-Anne, il descendait en ski, moi, j’montais en motoneige. Ça été toute une rencontre ! On s’est fréquenté plein quatre mois à l’hôpital…''
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
M@rie
Fanfickeur(euse)
Fanfickeur(euse)
avatar

Nombre de messages : 294
Age : 27
Localisation : Perdue dans mon imagination
Date d'inscription : 12/02/2005

MessageSujet: Re: [FT] Toute une rencontre (PG)   Jeu 25 Aoû à 19:37

02. Premier mois


Il n’avait rien de bien attirant, il était d’un certain âge et il avait cette odeur plutôt nauséabonde qu’il dégageait mais au fond, Richard était un homme exceptionnel, attachant, séduisant, le genre d’homme qu’elle avait rarement connu dans sa vie.

Depuis qu’Ellie tentait de marcher de nouveau, de ravoir la coordination de ses muscles, en sa compagnie, elle l’appréciait de plus en plus.

Et si elle ne s’abusait, elle était en train de tomber amoureuse, lui aussi d’ailleurs et il avait toujours une phrase ou deux glisser astucieusement pour lui rappeler. Comme en ce moment, alors qu’elle a tant de difficulté à monter les marches et les mots qui glissa jusqu’à ses oreilles, lui près elle, en train de faire un exercice de motricité.

-Tu fais beaucoup de progrès... non, j’te dis que t’es tellement ravissante même comme ça !

Ellie rougit affreusement de timidité mais il sembla la trouver encore plus scintillante de beauté.

Également, s’il n’aurait eu que des blessures plus minimes qu’elles ne l’étaient et qu’il l’aurait laissé seule à essayer de se débarrasser de cet a appareil désagréable, elle n’aurait jamais pu passer au travers de tous ces exercices à répétions qui ne faisait que lui donner douleurs et crampes, de tout le stress qu’elle avait à gérer de sa vie dehors de cet hôpital, son appréhension de rester comme ça pour toujours…

Au fond, c’était un cadeau du ciel de l’avoir heurté, au prix au elle le payais, elle n’avait pas à rechigner, seulement se laisser bercé par ce sentiment dévastateur qui prenait les commandes à présent. Il fallait que ça sorte, elle ne pouvait pas garder ce démon qui la grugeait gloutonnement sinon il allait lui faire trop mal s’il devait se manger lui-même.

Elle n’hésita pas un instant, spontanée, attrapa la marchette d’une main, lui de l’autre l’embrassa de pleine bouche, laissant aller toute ce que pouvait ressentir dans ce baiser, oubliant tout le reste que la salle était pleine à craquer que le médecin assista à la scène malgré lui, les yeux ébahis, ne sachant pas quoi faire pour la stopper. Elle finit par reprendre son souffle, en murmurant sans plus aucune gêne :

-J’t’aime ! J’t’aime pis c’est tout… Ça te diras de…

-Sortir avec toi ? Comment je pourrais refuser la proposition d’une fille aussi formidable que toi, jamais je n’aurais le droit…

Le démon exproprié, il donne les clés à l’ange qui la fit immédiatement décoller, flotter sur un nuage qui s’avérait être sa propre vie. Rester en apesanteur pour le reste de la soirée commençait à être une possibilité à envisager sérieusement juste après qu’il lui ait dit à l’oreille que lui aussi, il l’aimait aussi follement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
M@rie
Fanfickeur(euse)
Fanfickeur(euse)
avatar

Nombre de messages : 294
Age : 27
Localisation : Perdue dans mon imagination
Date d'inscription : 12/02/2005

MessageSujet: Re: [FT] Toute une rencontre (PG)   Lun 12 Sep à 19:14

03. Deuxième mois

-Après l’hôpital, si tu me suivais, si tu venais avec moi n’importe où mais loin de tout ce blanc ?

Il lui avait proposé comme ça, tout bêtement pourtant il ne s’était pas douté de l’effet que ça lui ferait, comment il ne pouvait pas savoir tout le bien-être qu’elle ressentait après tout le malheur qu’elle avait pu vivre en amour auparavant, comment elle était contente qu’il ne soit pas comme tout les autres.

Elle avait de nombreuses fois insistée pour l’entendre raconter tout ce qu’il avait vu à travers le monde, ça l’avait impressionner sauf que là, elle avait la chance de pouvoir visiter d’autres endroits aussi magnifiques. Avec lui en plus comme pourboire.

- Vraiment, tu voudrais qu’j’te suivre ?! S’exclama t-elle, en lui sautant pratiquement dans les bras. T’es sérieux ?

-Pourquoi je le saurais pas ? Mais ça n’a pas d’importance, je le suis, t’inquète… j’t’adore, tu sais…

-J’t’adore aussi.

Juste le temps lui répondre avant qu’il ne se penche pour l’embrasser, qu’elle se sentir défaillir.

-Richard… j’pense qu’je me sens pas bien…

Puis tomber en entendant un craquement caractéristique de ses jambes.


-Moi, je dis l’est pas, ce type. Y’est bizarre. Embarque-toi pas là-dedans, Lança t-il Ellie, ça pourrait te faire du mal de rester avec. Arrête de vouloir t’en faire comme ça, j’t’en pris…

-Tu dis n’importe quoi, Flavio, Murmura t-elle, la voix rauque, en replaçant son oreiller. Yé juste différent, y’a rien à faire un drame.

Le blond retourna son attention vers les résultats d’analyse, tandis qu’elle tentait de trouver une position semi-confortable dans le lit ou elle était clouée jusqu’à nouvel ordre.

-J’comprend pas comment tu fais pour lui faire confiance à ce point ! Vous vous connaissez à peine !

-Ça veut rien dire, je sais qu’il honnête et il l’est. Tu t’es fait vraiment pour rien, tout va parfaitement bien entre nous deux.

Son visage pris une tournure déconfite quelques secondes plus tard.

-Je ne suis pas sûr que tout aille si bien que ça, El’. Faudrait que fasse des bagages.

-Quoi ? J’peux quitter l’hôpital !? S’exclama la jeune femme, ahurie de cette déclaration.

-Euh, non, pas ce genre de bagages… et pour couronner le tout, t’attend un gosse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
M@rie
Fanfickeur(euse)
Fanfickeur(euse)
avatar

Nombre de messages : 294
Age : 27
Localisation : Perdue dans mon imagination
Date d'inscription : 12/02/2005

MessageSujet: Re: [FT] Toute une rencontre (PG)   Lun 10 Oct à 19:47

04. Troisième mois


Ellie se promenait de long en large d’un des couloirs de l’étages de maternité, avec sa nouvelle cane qu’elle allait bientôt quitter pour pire, afin réfléchir ou du moins trouver une façon efficace.

L’esprit qui se remplissait de d’hurlement lointains, de pleurs et tout les autres bruits distinctifs d’hôpital, ce n’était pas la tranquillité idéale qu’elle avait le plus. Mais c’était la seule façon de se mettre dans l’ambiance et de décider comment elle allait administrer tout ce terrible remue-ménage. Et c’était déjà pénible, elle avait déjà la trouille de ce qui s’en venait.

Elle jetait un coup d’œil de temps à l’autre dans la chambre d’une nouvelle maman qui dormait, totalement épuisée, qui contemplaient leur bébé en compagnie d’amis ou des futures qui commençaient à peine à avoir leurs contractions. Une chambre, en particulier, attira son attention.

C’était une femme, une femme complètement seule dans sa chambre, tenant son bébé dans les bras, la tête reposée sur l’oreiller, en retenant ses larmes les yeux fermés tout en essayant de s’endormir.

Par compassion, elle entra dans la pièce et fit lança un conventionnel et timide ’’bonjour’’.

Elle ouvrit les yeux et s’étonna qu’il ait une pure étrangère dans sa chambre.

-Euh, bonjour… je… on se connaît ?

-Je pensais que vous auriez sûrement envie de compagnie. Bravo, Ajoutais-elle en regardant de plus près l’enfant.

La dame rougit.

-Merci.

-Vous savez, moi aussi je suis enceinte mais je crois pas le garder, parait que j’ai la sclérose latérale amyomachintruc*, en tout cas c’est dénégératif, souvent mortel… et en plus le père sait rien de tout ça…

-Ah, de combien de mois ?

-Seulement trois.

-C'est bien, Marmonna t-elle, d'un ton sans joie.

-J’ai peur, je sais pas quoi faire, je sais même pas si je suis prête pour être maman..

-Faite pas une gaffe, prenez pas la chance d’être une fille qui se retrouve mono’ comme moi, payez pas d’vôt’ vie si vous allez p’t-être pas l’voir grandir ! Dit-elle d’un ton grave.

-J’avais en parler avec le père, oui, ça va se régler. Faut pas que je me fasse des peurs pour rien, franchement ! Ça va aller… ça va aller, Ajouta Ellie en essayant de se calmer vainement.

L’autre brunette attrapa son sac à main, et quelques secondes plus tard, lui tendit une carte d’affaire.

-Au cas d’où vous auriez besoin de vous confier plus longuement sur vot’ décision...

-Merci, je… j’avais y aller, moi. Marmonnait Ellie, en l’attrapant d’une main frémissante. J’vas… vous laisser dormir… désolée de vous avoir dérangée…

-Bonne chance à vous.

Et quelques mois plus tard, cette jeune femme éprouvée de malheur fut la première famille d’accueil du bébé qui s’était niché dans son ventre, avait pris trop de place en elle….



* sclérose latérale amyotrophique, véritablement. Vous saurez c’est quoi plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
M@rie
Fanfickeur(euse)
Fanfickeur(euse)
avatar

Nombre de messages : 294
Age : 27
Localisation : Perdue dans mon imagination
Date d'inscription : 12/02/2005

MessageSujet: Re: [FT] Toute une rencontre (PG)   Mer 25 Jan à 22:11

05. Quatrième mois


-Je suis désolé, El’ mais c’est définitif, tu quitteras pas l’hôpital. Tu sera pas en état de te débrouiller dans pas long.

-Quand même, j’chu pu une enfant !

-Mais là, t’es malade, c’est comme si tu vas le redevenir. Et de toute façon, je te laisserai certainement pas partit avec lui !

-Ah non, tu vas pas recommencer avec ta jalousie !

-C’est pas de la jalousie, c’est de la prévention !

-Ça j’parie que c’est la même chose pour toi… franchement, là, il peut rien m’arriver !

-C’est non, j’ai dis. J’te signerai rien du tout !

-Bon, très bien !!...

La conversation bouillante coupa sèchement lorsque la jeune femme saisit la feuille, qui assurait sa sortie de l’univers de blanc qu’elle côtoyait depuis des semaines, et qu’elle sortir en trombe du bureau.

Elle rejoint Richard, un sourire fictif imprimé sur son visage, au bout de celui-ci, qui lui rendit en la voyant.

-Alors ? S’Informa t-il, impatient de savoir.

Ellie prit un ton faussement excité en brandissant la feuille quelques secondes pour qu’il évite de remarquer d’être était vierge pour ensuite la remettre dans sa poche de pantalon.

-J’ai mon congé aussi ! S’exclama t-elle.

Il la serra à ce moment dans ses bras, complètement ravi. Mais pour elle, c’était tout l’opposé qui se produisait en elle, un certain embarras qui se développait tel si un ver solitaire la grugeait avec appétit.

-J’savais qu’on allait réussir toute cette épreuve là ! Ça te dira une petite soirée pour finir en beauté tout ça ?

Réjouie de cela sans savoir ce qui allait l’attendait, elle accepta avec joie :

-Bien sûr !


-Et si je te disais qu’je suis enceinte ?

Stupéfait, il se décolla d’elle, comme si elle était atteinte de la peste, d’un mouvement presque instantané.
Dans la noirceur, elle ne pouvait pas bien distinguer son visage mais elle savait que la stupéfaction trônait puis qu’il la fixait, les yeux exorbités, sous le choc.

-J’espère qu’t’es en train de me faire une joke…

Sur le sien, s’incrusta la déception d’une telle réaction, l’appréhension la pris aussi lorsqu’elle répliqua :

-Tu… Tu crois vraiment que j’te mentirai sur un sujet pareil ?!

-Franchement Ellie !! On peut pas se faire d’avoir un flot ! S’exclama t-il, persque déçu.

Elle ne le vit pas non plus cependant, il s’était mis à se mordre la lèvre, visiblement tourmenté

-Mais oui, on peut très bien ! On est un couple stable et…

-Ça marchera pas, nous deux, l’interrompit-il, sèchement.

Elle eut un frisson de pure consternation. Aux bords des larmes, d’une petite voix, elle dit :

-Pis tout les projets que t’avais pour nous, alors, ça compte pas ?!

-Je me suis peut-être un peu trop emporté par la passion, on est pas fait pour aller ensemble… en plus que je veux pas d’enfant.

Elle lâcha un sanglot de douleur, les pleurs inondant dans un grand torrent son visage.

-j’t’aime moi ! Fais moi pas ça !

-Fais toi avorter pis je pourrai repenser à tout recommencer avec toi en oubliant le passé et SURTOUT ta grossesse.

-Mais je le veux ce bébé là ! Protesta t-elle, abattu par ce véritable abandon.

-Alors, ce sera sans moi… non, je peux vraiment pas.

Elle prononça son prénom avec la force du désespoir, continuant de s’accrocher à ce qu’elle était en train de perdre.

-Richard, s’il te plait… je serai pas capable toute seule… je suis malade, tu sais… je pourrai pas…

-J’m’en fiche… sûrement pas au point de l’élever sans moi…

-Oui, sanglota t-elle. Ça l’est ! J’ai des chances de mourir ! J’ai besoin de toi !

-Je veux pas de cet enfant, je veux plus de toi. Point final.

-mais…

-C’est non !... Je suis désolé, mais c’est fini nous deux, Ellie. On se reverra plus.

Il se leva, elle voulut le retenir mais elle ne trouvait plus les mots pour exprimer son désarroi. Il dut s’y attendre et quitta la pièce lentement, comme pour ajouter à la sensation de la voir brisée.

Elle resta plantée là, pendant un long moment, en serrant son soulier contre elle, les gémissements qui faisaient trembler son corps.

Lorsqu’Ellie quitta la pièce de réadaptation, d’un pas trainant, le visage mouillé de larmes, Flavio passa dans le couloir alors, troublé de la voir aussi anéantie, il s’approcha de la jeune fille en lui demandant :

-Ellie ? Qu’est qui se passe ?!

Découragée, elle lui tomba dans les bras, en pleurant toutes les larmes de son corps :

-T’es content là, j’espère… T’avais raison !!.. y’est parti… y veut plus rien savoir de moi…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
M@rie
Fanfickeur(euse)
Fanfickeur(euse)
avatar

Nombre de messages : 294
Age : 27
Localisation : Perdue dans mon imagination
Date d'inscription : 12/02/2005

MessageSujet: Re: [FT] Toute une rencontre (PG)   Mar 31 Jan à 22:02

Épilogue



-oh… oh… j’pense… j’pense que je me sens pas bien….

Un cri retentit dans la salle de travail à ce moment.

Elle avait la tête qui tournait et la nausée. Elle était blanche et avaient les yeux qui se fermaient de fatigue et d’étourdissement.

Elle avait tellement chaud qu’elle sentait la sueur lui glissé sur la peau avec ce sentiment de vaciller même si elle était accroupie en train d’expulser avec une douleur extrême.

Elle savait ce qui se passait, que la phase terminale se finissait ici, à ce moment, que la perte d’autonomie avait été fatale, qu’elle ne verrait jamais son enfant…

Flavio avait insisté pour l’accompagner hors service, pour la soutenir comme il l’avait fait tout le long de sa grossesse à risque. Et il était encore là. Elle le trouvait merveilleux de faire tout ça pour la minable qu’elle était. Pour ce mal de chien qui l’assaillait dans le bas du ventre.

Il croisa son regard et lui sourit.

-Tu t’en tire bien, continue...

-Non… je suis… pas bonne… Dit-elle faiblement en baissant la tête.

-J’te jures !

Ellie se sentit vraiment imbécile à ce moment de ne pas être capable, de résister à un simple accouchement. À une chose que tant de femmes avait fait avant elles. Incapable de pas vivre...

Un grand mal s’ajouta à son vertige, une crampe atroce la saisit, alors, au niveau du basin après une longue poussée. Elle voulait crier tout le mal qui l’habitait mais elle avait presque plus de voix.

Elle s’accrocha au drap et à la main du jeune garçon en se demandant si elle allait survivre jusqu’à la fin…


Pourtant, elle avait eu raison de le penser. Celle-ci avait était désastreuse, Ellie nut à peine de voir son fils, de voir apparaître dans sa vie, avant de la quitté brutalement.

Le bambin se retourva alors abandonné, avec comme seul souvenir son nom, héritage du testament ainsi qu’une lettre bouleversante de sa mère et un soulier de son père. Pourtant, il ne connaissait rien de ses origines, il se sentait si seul plus tard…

Pour instant, il ne pouvait pas comprendre, il ne faisait que réclamer sa mère disparue en pleurant, inconscient de ce qui l'attendait.



’’… J’étoufferai en pensant combien
Tu m’as fait mal, mais je dirai rien
Je sais tout ce que je te dois
Aujourd’hui je serais pas là

Si t’avais pas, il y a longtemps,
Longtemps marché les pieds dans l’ombre
Jusqu’à la belle aux cheveux sombres…
Si t’avais pas aimé Maman…’’*





FIN



*Amélie Veille, La main sur le carreau Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [FT] Toute une rencontre (PG)   

Revenir en haut Aller en bas
 
[FT] Toute une rencontre (PG)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ZOOM sur une toute nouvelle Marque: VALBRAY
» Verrines de fraises et mousse toute rose, biscuits de Reims fondants
» [Harpman, Jacqueline] En toute impunité
» Trés belle chanson Triste de toute les langues!!
» De toute beauté!...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dug-fanfics :: La planète Fanfic :: La bibliothèque de Serge-
Sauter vers: